LITTÉRATURE

0
Rate this post

l’art à travers les mots.Littérature vient du latin « littera » et signifie lettre. Il existe de nombreuses définitions du terme et il serait impossible d’attribuer l’art des mots à un concept. L’une de ces significations bien connues est celle du philosophe grec Aristote : « l’art littéraire est mimesis (imitation) ; c’est l’art qui imite par la parole ». Et il ajoute : « L’imitation est congénitale chez l’homme (et en cela il diffère des autres êtres vivants, puisque de tous, il est le plus imitateur et, par l’imitation, il apprend les premières leçons), et les hommes se plaisent à être imités ». Le philosophe voulait dire qu’imiter la réalité en faisait partie et que les hommes s’en réjouissaient.

Considérations sur la littérature

La littérature vise à recréer la réalité à travers la vision, les sentiments et les techniques narratives d’un auteur. Ce qui différencie cette manifestation artistique des autres, c’est le mot, sa matière première. Il doit y avoir une sorte d’abstraction et de subjectivité – l’essence de chaque texte.

Les textes littéraires, qu’ils soient fictifs ou réels, jouent un rôle important dans la vie des gens, procurant des sensations et produisant différents effets esthétiques chez chaque être humain. Elle aiguise ce qui est impalpable. Il nous permet de quitter le monde réel et d’atteindre le monde fantastique. Ils apportent un reflet de la vie, de la façon dont les gens se sentent, dialoguent et interagissent.

Un poète littéraire bien connu, Fernando Pessoa, apporte un passage sur ce pont entre réalité et imaginaire : « écrire, c’est oublier ». L’oubli, en ce sens, n’éloigne pas l’écrivain du réel. Quand on raconte des histoires, la représentation de la vie se trouve dans les pages d’un livre. L’auteur transfigure la réalité, crée une sorte d’univers indépendant.

Écrivain, poète, traducteur et critique, Jorge Borges conceptualise la littérature comme suit:« Sans lecture, vous ne pouvez pas écrire. Ce n’est pas non plus sans émotion, car la littérature n’est certainement pas un jeu de mots. Et beaucoup plus. Je dirais que la littérature existe par le langage, ou plutôt malgré le langage.

À travers les différents genres qui existent aujourd’hui, la littérature se détache de la portée des idées, se transformant en un puissant mécanisme de communication et d’interaction, diffusant la culture dans le but d’éduquer et d’élargir les connaissances.

Genres littéraires

Les genres littéraires sont les divisions faites dans les œuvres littéraires en fonction des caractéristiques de leur contenu, des propriétés formelles, des critères structurels, de la sémantique, entre autres aspects.

L’ancienne classification de la littérature classique abordée par Aristote reposait sur trois genres : lyrique (« parole chantée »), épique (« parole narrée ») et dramatique (« parole représentée »). Aujourd’hui, le genre épique, qui impliquait des histoires basées sur des légendes et la mythologie, a cédé la place au genre narratif. Ainsi, les genres littéraires sont classés en :

Exprime des sentiments et des émotions, écrit à la première personne (moi). Il a un caractère subjectif, utilise des mots au sens connotatif, en plus d’utiliser des figures de style. Écrit en vers, il comporte des textes courts pour ne pas présenter d’intrigue. Cette catégorie a des sous-genres, ce sont :

• Poésie
Son sens consiste à harmoniser le mot.
• Ode
Poème lyrique d’exaltation, utilise généralement des sentiments comme l’enthousiasme et la joie.
• Hymne
Poème lyrique en hommage aux divinités et à la patrie.
• Élégie
Poème lyrique au contenu mélancolique. Il fait référence à la mort et à la tristesse.
• Idylle
Poème lyrique qui parle de la vie bucolique.
• Élogue
Utilisation de dialogues, poème lyrique qui parle de la vie pastorale.
• Épithalame
Poème lyrique honorant la célébration du mariage.
• satirique
Poème lyrique avec l’intention de ridiculiser les gens et les situations, de critiquer et de se moquer des défauts et des vices.

genre narratif

Écrit surtout en prose, il a un narrateur qui raconte le fait, décrit une séquence d’événements réels ou fictifs. Il utilise le discours direct et indirect, en plus de contenir une structure de base d’introduction, de développement et de conclusion. Voir les sous-genres de cette catégorie.