Comedie du livre 2016

0
Rate this post

Les théories évolutionnistes, quant à elles, soutiennent qu’il existe un critère universel inhérent au concept de beauté également reconnu par tous les individus et toutes les cultures. en fait, il a été constaté qu’il existe un degré élevé d’accord concernant l’attractivité du visage dans des groupes appartenant à la fois à la même culture et à des cultures différentes.

  • L’accord transculturel sur l’attractivité est une preuve contre les théories qui soutiennent la dérivation culturelle du concept de beauté.
  • La perception commune de la beauté, partagée par tous les individus au-delà des influences culturelles, ne peut avoir que des bases évolutives établies.

Dans le cadre de son évolution

l’homme, comme les autres animaux, a sélectionné des signes présents dans l’apparence du partenaire potentiel qui garantissent la transmission d’un bon patrimoine génétique à sa progéniture.

Nous considérons qu’une autre personne est belle car elle pourrait potentiellement être notre partenaire avec qui procréer et avec qui créer le patrimoine génétique des enfants. Nous sommes en mesure de sélectionner aussi de beaux partenaires potentiels qui montrent des signes d’un bon patrimoine génétique dans leur apparence.

Les études de psychologie évolutive nous montrent clairement quels traits du visage expriment un bon patrimoine génétique et par conséquent nous font percevoir l’autre comme attirant :

1 – Symétrie : la capacité à maintenir une bonne symétrie du visage malgré les influences des conditions environnementales indique un patrimoine génétique de qualité. La symétrie est l’expression d’un développement optimal, tout écart à la symétrie indique donc un développement physique inférieur à l’optimal et donc moins favorable à l’anticipation de la vie future.

La tendance à l’asymétrie indique un patrimoine génétique plus faible et des influences environnementales, alimentaires et sanitaires pires. Choisir un compagnon avec un visage symétrique garantit une progéniture en meilleure santé.

2 – Normality (averageness en anglais) : indique la conformité du visage aux standards communs.

Cela fait référence à la ressemblance d’un visage avec la majorité des autres personnes. un visage “non normal” a des caractéristiques plus extrêmes que la population moyenne. Les individus au visage « normal » ont un patrimoine génétique plus diversifié qui augmente la résistance aux pathogènes infectieux et parasitaires.

2 - Normality (averageness en anglais) : indique la conformité du visage aux standards communsLes individus « non normaux » ont un patrimoine génétique plus prédisposé à la présence d’allèles négatifs et donc à posséder des gènes qui facilitent l’apparition de maladies. Le choix d’un compagnon au visage “normal” garantit un meilleur patrimoine génétique à la progéniture.

3 – Caractéristiques sexuelles

du visage : les visages masculin et féminin ont une forme différente et cette différence est déterminée par l’action des hormones sexuelles pendant la puberté. D’un point de vue évolutif, la présence de caractéristiques sexuelles évidentes garantit un bon patrimoine génétique car elles indiquent une plus grande résistance aux infections grâce à un système immunitaire qui fonctionne bien.

Une apparence féminine chez les femmes et masculine chez les hommes sont respectivement liées à des niveaux élevés d’œstrogène et de testostérone. Cela indique une plus grande fertilité et la capacité de procréer.