L’écriture exploratoire – une voie vers la lecture

0
Rate this post

Les élèves qui commencent l’école ont des expériences différentes avec la lecture et l’écriture. Dans l’écriture exploratoire, les enfants apprennent à expérimenter leur propre écriture avant d’avoir appris tous les sons des lettres. Par le dialogue, l’élève est accompagné à travers les différentes étapes du processus d’écriture. La méthode permet de permettre à chaque élève de travailler à son niveau dans le développement de l’écriture.

Dans cet article,

je décrirai un projet de développement danois de trois ans sur l’écriture exploratoire. Le National Knowledge Center for Reading de Copenhague a suivi trois “classes de maternelle” différentes et un enseignant qui laissait ses élèves écrire dès le premier jour d’école, sans qu’ils aient appris les lettres au préalable. Le projet, qui a été réalisé à Søholm, a été décrit par Klara Korsgaard et ses co-auteurs dans le livre Discovering writing – a way into reading, qui a été publié au Danemark en 2010. Le livre a été traduit en norvégien au printemps 2011. La « classe maternelle » danoise peut être comparée à notre 1 classe. À la fin de l’article, j’aborderai plus en détail les différentes étapes du développement de l’écriture, car la connaissance du développement de l’écriture des élèves est une condition préalable pour que les enseignants puissent guider les élèves de la meilleure façon possible.

L’écriture exploratoire est une méthode d’apprentissage de la langue écrite où les enfants découvrent le principe sonore de l’écriture en expérimentant leur propre écriture avant d’avoir formellement appris tous les sons des lettres (phonèmes). Ils découvrent que les mots que nous utilisons lorsque nous parlons peuvent être transformés en sons et en écriture uniques. Dans le projet mené à Søholmskolen, ils ont divisé l’écriture en six phases :

Expérience partagée
2. Conversation commune sur l’expérience
3. Modélisation
Le professeur montre comment dessiner et écrire
4. Les élèves dessinent et écrivent sur l’expérience
5. Traduction / conseils
“L’écriture enfantine” se traduit par “l’écriture adulte”
6. Publication

Les textes sont lus à l’enseignant ou aux autres élèves et accrochés dans un endroit visible

Il est important d’avoir quelque chose de significatif à écrire, et une expérience partagée peut contribuer à ce que les élèves aient quelque chose à transmettre. Il se peut qu’ils aient visité la caserne des pompiers, reçu des visites d’auteurs, observé des animaux sur le rivage ou mené un projet de recherche.

Dans le projet danois, ils ont commencé par une conversation commune sur l’expérience qu’ils avaient eue. Pendant ou après la conversation, l’enseignante a dessiné des dessins pour lesquels elle a écrit un texte. Ce soutien a aidé les élèves à se forger leur propre opinion sur ce qu’ils avaient vécu et à obtenir des conseils sur la façon dont ils pouvaient dessiner et « écrire » sur leur propre expérience.