La bibliothèque publique présente une exposition qui unit l’art et la littérature

0
Rate this post

La Bibliothèque publique de l’État du Rio Grande do Sul (BPE), une institution du Secrétariat d’État à la Culture (Sedac), vous invite à l’exposition On ne lit pas qu’avec des mots, qui aura lieu du 13 décembre à janvier 28, 2022, à la salle d’exposition de la Bibliothèque.

Dans le cadre de l’horaire de l’exposition, le 15 décembre, à 18 h 30, aura lieu un tête-à-tête avec la commissaire de l’exposition et l’artiste, Alexandra Eckert, autour de la production de livres d’artistes. La rencontre est gratuite et les places seront comblées selon le principe du premier arrivé, premier servi. Il n’y a pas besoin d’inscription.

L’exposition, organisée par Ana Zavadil, présente des livres d’artistes de 14 professionnels qui font partie du Groupe d’études en art contemporain guidé par le conservateur. “Au cours de l’année 2021, à travers des classes virtuelles, ils ont lu des textes théoriques sur cette forme d’art et construit leurs livres qui font désormais partie de cette exposition”, explique Ana. “Le lieu où ils seront exposés, à la Bibliothèque publique de l’État du Rio Grande do Sul, ne pourrait pas être mieux pour recevoir ces livres d’art, différents dans leur teint, mais qui provoqueront un dialogue avec les livres rares et les collections de la bibliothèque, ajoute-t-il.

Pendant le spectacle, le public est invité à interagir avec les livres, dans une expérience multisensorielle, car le format du livre est élargi dans des directions inattendues. « L’exposition a été conçue pour être vécue, et cette expérience nécessite la participation du lecteur », justifie le commissaire.

livres d’artiste

Au XXe siècle, il y a eu un dialogue intense entre les arts et la littérature, dans lequel les limites entre les deux se sont diluées, ce qui a provoqué un rapprochement entre eux. Le mot et l’image, ensemble, ont fini par donner naissance au livre d’artiste. Les livres ont brisé les frontières de la simple lecture pour devenir des objets d’art, se configurant comme un nouveau langage.

Les avant-gardes artistiques du début du XXe siècle ont apporté des innovations par les modernistes qui ont utilisé le mot et l’image. Mais c’est entre les années 1960 et 1970 que le livre d’artiste s’impose définitivement dans le monde de l’art. Il en est venu à questionner les lieux d’exposition conventionnels, comme un art accessible à tous. Elle subvertit la contemplation des œuvres d’art liées aux musées et aux galeries. Désormais, il peut et doit être joué et propose une expérience synesthésique avec le spectateur.

La conservatrice Ana Zavadil explique que ce type de livre porte plusieurs noms : « Ils s’appellent livre-objet, livre illustré, livre d’art, livre-photo et autres. Il n’y a pas de règles pour ce livre et, en ce qui concerne la taille, il varie également beaucoup dans le nombre de pages, qu’il ne comporte que des images ou une image et un mot. C’est gratuit! Ils n’ont peut-être même pas le format d’un livre », observe-t-il.

Morgana Marcon, directrice de la Bibliothèque publique d’État, dit qu’il est très important pour le BPE de recevoir une exposition d’œuvres d’art sous forme de livres. “Nous avons une collection de plus de 200 000 livres, mais ce format d’art du livre n’est pas courant dans les bibliothèques et il est très important que les gens apprennent à connaître cette forme non conventionnelle de littérature”, ajoute-t-il.

L’exposition sera visible jusqu’au 28 janvier 2022, suivant les protocoles sanitaires de l’état en vigueur. La Bibliothèque publique d’État est ouverte gratuitement du lundi au vendredi de 10 h à 19 h.