La bibliothèque STF fête ses 120 ans avec une exposition

0
Rate this post

Ce mercredi (26/10), le Tribunal fédéral a inauguré une exposition pour commémorer le 120e anniversaire de la Bibliothèque de la Cour. Des panneaux et des vitrines sur place présenteront l’histoire de la bibliothèque, ainsi que des informations sur les services, produits et installations passés. L’exposition, qui s’inscrit dans le cadre des célébrations des 120 ans de la STF, durera un mois.

Actuellement, la bibliothèque de la Cour suprême du Brésil possède une collection d’environ 100 000 titres, essentiellement axés sur le domaine juridique. Le secteur traite également, en moyenne, 3 000 demandes de recherche et environ 1 000 prêts chaque mois.

Histoire
La bibliothèque Ministro Victor Nunes Leal est considérée comme l’une des plus importantes et des plus complètes du pays dans le domaine du droit. Les origines de la bibliothèque sont intimement liées à la naissance de la STF elle-même, puisque le premier règlement intérieur de la Cour, dès 1891, mentionnait déjà le fonctionnement de cette unité.

Initialement installée au siège du STF dans la ville de Rio de Janeiro, la bibliothèque a été transférée à Brasília avec la Cour, en 1960, année de l’inauguration de la nouvelle capitale fédérale.

La bibliothèque a été officiellement nommée d’après le ministre Victor Nunes Leal en 2001, pour honorer le magistrat pour sa contribution à la systématisation des décisions de justice en vigueur à travers les précédents, dont il a été le grand créateur. Il était également connu pour ses idées audacieuses de rationalisation de l’agenda des procès, pour ses efforts pour mettre à jour la publication de la Revista Trimestral de Jurisprudência, et aussi pour être un réformateur des procédures de l’institution, afin de rendre l’offre judiciaire plus rapide et plus précise. .

Les œuvres de la Bibliothèque sont à la disposition des étudiants, historiens, avocats, juges, fonctionnaires et autres parties intéressées dans le domaine du droit, qui peuvent avoir accès à des œuvres rares telles que celles des collections spéciales de juristes brésiliens. Parmi eux se trouvent Pontes de Miranda, Hahnemann Guimarães et Levi Carneiro. Il existe également un catalogue d’œuvres en allemand. L’ouvrage rare le plus ancien de la Bibliothèque est “Orationi”, de Cícero, publié en 1556 et faisant partie de la collection Pontes de Miranda.

Collection numérique
Le Service Documentation de STF, en charge de la Bibliothèque, a développé un projet de numérisation des ouvrages, dans le but de préserver les collections d’ouvrages rares et d’accélérer l’accès des usagers aux livres.

Sur le portail STF, dans l’option “Bibliothèque”, suivie de “Bibliothèque numérique”, l’accès à quatre collections est disponible : Œuvres complètes de Rui Barbosa, composées de 137 livres de sa paternité, Œuvres rares, Œuvres du domaine public et Publications institutionnelles. Cliquez simplement sur le lien pour accéder à tout ce contenu.

Les produits numériques de la bibliothèque ne se limitent pas aux œuvres numérisées. Ils comprennent également les portefeuilles des ministres, la bibliographie thématique et la jurisprudence, la succession, la banque d’actes normatifs, la banque de traités d’extradition, les précédents règlements internes, les amendements constitutionnels, le guide de droit constitutionnel, le dossier STF, entre autres. Tout ce matériel est consultable sur internet. Pour accéder à la bibliothèque, cliquez ici.

La collection numérique contient également des documents d’autres domaines de la Cour suprême, tels que des pièces de musée, des processus et de la documentation historique.

Présence
La bibliothèque STF dessert toutes les parties intéressées et le prêt de livres n’est autorisé qu’aux serveurs de la Cour et aux bibliothèques situées dans le district fédéral, sur inscription. Cependant, l’accès à la consultation de la collection est ouvert à tous les citoyens, et seuls les prêts immobiliers sont impossibles.

Si des utilisateurs externes sont intéressés par certains contenus, ils peuvent demander une copie du matériel souhaité, en envoyant la demande à l’adresse e-mail [email protected], en indiquant la référence bibliographique et les données de l’adresse postale pour l’envoi des copies. Le bibliothécaire sépare le matériel d’intérêt et transmet les informations nécessaires au paiement, telles que le montant total des copies et les frais d’affranchissement.

Quiconque recherche la Bibliothèque est informé de l’emplacement des documents de la collection et de la base de données. Le service est du lundi au vendredi, de 11h à 19h, dans l’annexe II, premier étage, du STF. Avec les informations du service de presse de STF,