La Foire du livre de Francfort célèbre la résilience du livre pendant la pandémie, mais craint des pénuries de papier

0
Rate this post

La Foire du livre de Francfort, le plus grand rassemblement mondial de l’industrie de l’édition, ouvre ses portes mercredi (20) en version présentielle. L’événement, qui se déroule jusqu’au 24, était presque entièrement en ligne l’année dernière. Mais un problème d’approvisionnement en papier pourrait affecter la production et les prix jusqu’à Noël.

La Foire fête son retour post-pandémique avec la présence – réduite, mais expressive – d’éditeurs du monde entier, stimulés par la résilience du livre pendant la crise sanitaire, mais inquiets de la rareté du papier.Cependant, certaines restrictions subsistent, comme le nombre quotidien de visiteurs limité à 25 000, soit deux fois moins que la normale, et l’exigence d’un passeport sanitaire.

“Ce n’est toujours pas une foire normale”, a prévenu le directeur de l’événement, Jürgen Boos, qui présidera la traditionnelle cérémonie d’ouverture ce mardi (19).

Mais c’est une opportunité pour l’industrie de se “reconnecter” après 18 mois, a-t-il ajouté.Pendant la période pandémique, l’industrie du livre “a très bien performé”, a-t-il assuré. Les restrictions qui maintenaient les gens à la maison encourageaient la lecture, en particulier chez les jeunes.Aux États-Unis, les ventes de livres imprimés ont augmenté de plus de 8 % en 2020, la plus forte augmentation en 10 ans, selon le groupe de recherche NPD.

Livres jeunesse et temps libre
La croissance de l’industrie a été alimentée par des ouvrages destinés aux adolescents, mais aussi des textes pratiques pour les adultes à la recherche de livres de cuisine et de réparation pour occuper leur temps libre.

En Allemagne, le plus grand marché du livre de l’Union européenne (UE), les librairies se sont imposées dans la vente en ligne, réussissant à augmenter les revenus d’Internet de 20 %, qui ont atteint 2,2 milliards d’euros (2,6 milliards de dollars).Les ventes de livres numériques et audio ont également augmenté.Les livres “se sont avérés être un soutien particulièrement résistant et populaire pendant la pandémie”, a déclaré Boos.

S’inquiète pour Noël
Cependant, les professionnels du livre, dont les chiffres d’affaires annuels approchent les 86 milliards d’euros (103 milliards de dollars), craignent que ces chiffres ne soient éphémères.

Comme les industries de l’automobile et de l’électroménager, les éditeurs craignent d’être touchés par une pénurie mondiale de matières premières qui affecte les chaînes d’approvisionnement et ralentit la reprise économique mondiale.À l’approche de la période cruciale des fêtes, les éditeurs mettent en garde contre les pénuries de papier et de carton, les goulots d’étranglement portuaires et le manque de camionneurs pour les livraisons.

“J’ai bien peur qu’à Noël, les gens ne soient pas sûrs d’obtenir rapidement le livre qu’ils veulent”, a déclaré Jonathan Beck, rédacteur en chef du célèbre éditeur allemand C.H. Beck. Il a également averti que le prix des livres pourrait augmenter.L’événement de Francfort est le dernier signe du retour des salons après 18 mois. En septembre, Munich a accueilli environ 400 000 visiteurs au salon de l’automobile IAA.

Cependant, le Salon du livre sera marqué par la crise sanitaire, puisque seuls environ 1 500 exposants de plus de 70 pays seront présents.En 2019, il y avait 7 500 exposants de plus de 100 pays.

Le Brésil toujours au format virtuel
Les éditeurs brésiliens, un projet sectoriel pour l’internationalisation du marché brésilien de l’édition, dirigé par la Chambre brésilienne du livre (CBL) et l’Agence brésilienne de promotion du commerce et des investissements (Apex-Brasil), participe pour la deuxième fois à la Foire de Francfort avec un 100 % reste virtuel.

Seuls 200 auteurs seront au Salon cette année. L’incertitude concernant les restrictions de voyage et les inquiétudes concernant le virus ont effrayé de nombreux éditeurs et écrivains de premier plan, en particulier des États-Unis, d’Asie et d’Amérique latine.

De nombreux événements destinés aux professionnels du domaine, tels que la vente de droits ou la traduction d’œuvres, se tiendront en ligne.Le Canada sera l’invité d’honneur de cette année, avec la présence des auteurs Michel Jean, Michael Crummey et Dany Laferrière, canado-haïtien.Margaret Atwood, figure de proue de la littérature canadienne avec son œuvre “The Handmaid’s Tale” (“The Handmaid’s Tale”, dans l’original), participera à distance.