“Avez-vous lu un livre aujourd’hui?” – Bibliothèque virtuelle Dona Indá, encourage les étudiants à lire!

0
Rate this post

Nous vivons une période difficile et alors que les élèves sont empêchés de fréquenter la bibliothèque scolaire en raison de la pandémie, afin qu’ils ne soient pas loin du monde littéraire, la bibliothèque virtuelle “Avez-vous lu un livre aujourd’hui ?” a été créée dans le but de prendre la lecture à travers des livres numériques de manière à ce qu’elle soit agréable et non obligatoire. Dans celui-ci sont affichés des indications de livres et d’autres attractions auxquelles les étudiants peuvent accéder, ainsi, un complément à leur développement.

Pour la réalisatrice Ana Andreia : « En temps de pandémie, nous devrions encourager la lecture virtuelle, car je crois que le livre est un excellent ami, en plus d’améliorer les compétences de communication, les étudiants peuvent également voyager sans quitter la maison.Et la directrice adjointe Elaine Germano a souligné que : “C’est un moment délicat, plein d’incertitudes, mais je crois que même si la lecture est numérique, cela aide à atténuer les problèmes causés par la pandémie dans l’éducation”.

Et de l’avis des bibliothécaires, Ângela, Marta et Jerusa : “Les changements sont absorbés lentement, mais calmement, d’où l’importance pour l’enseignant d’être un lien entre les élèves et les livres, surtout en cette période où les élèves sont privés du contact personnel avec leurs professeurs. » Voici quelques photos qui ont été envoyées pour dire qu’ils sont de plus en plus enthousiastes à l’idée de lire.

Les livres numériques facilitent l’accès à la lecture en période de quarantaine

La pandémie a temporairement fermé les bibliothèques publiques, scolaires, universitaires et autres institutions de Rio Preto, mais la lecture survit, en temps de pandémie, grâce à la technologie.Parmi les bibliothèques municipales entretenues par la mairie, par l’intermédiaire du service municipal de la culture, sont fermées en plus de la centrale “Dr. Fernando Costa », les succursales Anchieta et Eldorado.

En période de quarantaine et d’isolement social, les livres papier ont dû être retirés, pour l’instant, parce qu’ils sont matériels et difficiles à désinfecter, ils peuvent propager le coronavirus lorsqu’ils sont passés de main en main. Mais avec l’ère d’Internet, les bibliothèques virtuelles, avec des millions de livres numériques du monde entier, sont disponibles en un clic. Bien qu’il s’agisse également d’un marché où l’on peut acheter des livres électroniques, Internet compte de nombreux sites permettant d’accéder et/ou de télécharger des livres gratuitement.

À cette époque, des entreprises, des éditeurs et des librairies ont également publié plusieurs titres en lecture gratuite, et certains habitants de Rio Preto profitent de cette disponibilité de livres et de temps pour rattraper leur retard de lecture.

Lecture en quarantaine
Mariés depuis 43 ans, les éducateurs à la retraite Valder Mariano (68 ans) et Joana Araújo Mariano (65 ans), tous deux déjà dans le groupe à risque, affrontent les périodes de quarantaine provoquées par l’épidémie de coronavirus avec l’une de leurs activités préférées : la lecture. Tous deux ont pris goût à la lecture dans leur enfance, toujours avec des livres papier. Lecteurs toujours actifs, ils ont suivi la modernité et lisent aujourd’hui, presque exclusivement, des livres numériques. Lui préfère une tablette, elle un appareil de type Kindle, mais développé spécialement pour la lecture.

livres et habitudes
Lecteur régulier depuis l’université, Valder dit qu’il ne compte plus le nombre de livres qu’il a lus. “Une fois, il y a de nombreuses années, j’ai essayé de faire une liste et j’avais déjà plus de 400 titres, mais ensuite je me suis rappelé de plus en plus je lisais et j’ai abandonné, cependant, j’ai certainement lu plus de 1 000 livres”, raconte le retraité professeur.

Il a dit qu’il a commencé par lire des livres dans son domaine professionnel, la sociologie, l’histoire et la géographie, puis est passé à la littérature nationale et mondiale, allant de la romance, de la fiction à la philosophie. Pour lui, deux livres sont inoubliables : « Le Prince », de Machiavel et « Métamorphose », de Franz Kafka. Dans la littérature nationale, il est fan de Jorge Amado, dont il a lu la quasi-totalité de l’ouvrage. “Un livre qui m’a beaucoup marqué, encore dans mon enfance, c’est Capitães de Areia, de Jorge Amado”, se souvient-il.