Vivaldi, la cinquième saison

Vivaldi, la cinquième saison
Faugeras Danièle Editions Naïve 2011 2-35021-244-9 255 p. ; 20 x 16 cm 25,40 € 780

Orlando Perera appelle « cinquième saison » celle qui clôt deux siècles de quasi oubli de l'oeuvre de Vivaldi. Cette saison s'ouvre en 1927, lorsque la Bibliothèque nationale de Turin accueille 27 volumes de partitions inédites du compositeur, ouvrant la voie à un immense travail de recherche, de catalogage et d'enregistrement de ces oeuvres retrouvées. L'auteur évoque notamment l'ambitieux projet que constitue l'Edition Vivaldi, monument discographique entrepris conjointement par l'Institut des biens musicaux du Piémont et par Naïve depuis 2000, enregistrement de ce véritable trésor musical que constituent ces 450 partitions retrouvées. Vivaldi, très célèbre de son vivant dans toute l'Europe, est mort à Vienne dans la misère. Sa ville, Venise, n'a jamais vraiment rendu hommage au maestro. C'est grâce, notamment, au poète Ezra Pound et à sa compagne, la musicienne Olga Rudge, qu'il sort de presque deux cents ans d'oubli au début du XXe siècle. Ce récit de la « Renaissance vivaldienne » montre que la vie du « Prêtre roux » et son oeuvre sont un continent qui n'a pas fni d'être exploré : les années à venir seront riches de surprises et de redécouvertes. Le travail entrepris ouvre un nouveau chapitre de l'histoire musicale européenne, en faisant entrer cette musique dans le patrimoine culturel public. Cet ouvrage, préfacé par Alberto Basso, président de l'Institut des biens musicaux du Piémont et initiateur de l'Edition Vivaldi, est une pierre de plus à la réhabilitation de la mémoire du musicien.