La nuit de Mortefagne

La nuit de Mortefagne
HetO 2006 2-84547-131-9 237 p. ; 22 x 15 cm 17,00 € 843

Septembre 1960. L'abbaye de Mortefagne, à l'est de la Belgique, accueille comme chaque année son lot de petits-novices dans un huis clos oppressant renforcé par les Hautes Fagnes et les tourbières environnantes, où plusieurs hommes ont été engloutis dans une mort atroce. Frère Matthieu, un tout jeune religieux chargé de réaliser une fresque pour la chapelle, espère, à travers son art, sublimer son attirance pour les garçons qu'il est par ailleurs chargé de surveiller. Parmi eux, Nicolas Dorval, rêveur et poète, saisi par le doute quant à la réalité de sa vocation, découvre à seize ans qu'il n'a pas seulement une âme, mais aussi un corps, et que ce corps a un sexe. Tous deux vont tomber sous le charme de Manuel Beaufort, un jeune homme fraîchement débarqué du Katanga en guerre et peu soucieux des conventions qui régissent Mortefagne. Au fil des mois, Manuel, qui cultive l'art de l'insolence narquoise et de la débauche tranquille, verra son emprise aller grandissant. D'abord platonique, sa relation avec Frère Matthieu va basculer dans la volupté lorsque ce dernier lui proposera de poser nu pour sa fresque. De provocations en provocations, Manuel finira par dynamiter toutes les règles du monastère. C'est alors qu'il décide de faire le mur et de partager avec Nicolas une nuit dans les fagnes, afin de lui ouvrir les portes du pays qui est le sien , le sortir de ce dilemme absurde entre sacrifier sa vie à un dieu auquel il ne croit plus ou se contraindre à un amour qui n'est pas le sien...