Dans le ventre du loup. : Une histoire dansée des Trois petits cochons

Dans le ventre du loup.  : Une histoire dansée des Trois petits cochons
Aubert Marion Actes Sud-Papiers 2011 2-330-00189-6 Heyoka Jeunesse 64 p. ; 20 x 15 cm 8,70 € 811.6

Trois petites filles sauvages et orphelines bâtissent leur maison dans la forêt. Une en paille pour la plus jeune - l'insouciante - une en bois pour la moyenne - en pleine puberté - une en brique pour l'aînée, la plus mature. Mais le loup rôde et toutes les petites filles dans leur maison vont être soumises au souffle de l'animal. Sur une piste de danse, James déboule en hurlant, il va jouer le loup. Zora, danseuse et chef de la troupe, est accompagnée de ses trois jeunes recrues. Elles nous content, en dansant, une histoire qui fait peur. Trois petites filles sauvages ont été recueillies par une truie. Cette dernière, malade, les envoie dans la forêt, car elle veut pouvoir mourir tranquille. La plus petite se construit une maison de paille. Mais le loup rôde. La moyenne se construit une maison de bois. Elle nargue le loup : sa maison est tellement solide ! L'ainée se construit une maison de briques pour que le loup s'y fracasse. Heureuses, les trois soeurs dansent devant leur maison. Le loup est fasciné : elles sont si jolies, la fièvre du loup monte en lui, il les veut dans son ventre, il a très faim ! Alors, il souffle sur la maison de paille et dévore la petite. Puis, déguisé en beau jeune homme, il fait chavirer le coeur de la moyenne, qui se laisse prendre dans les bras... et manger. Enfin le loup frappe à la maison de briques, qui résiste à son passage. Les plus petites l'avaient pourtant trouvé moche, cette maison, avec tous ces barbelés et ces murs de béton. Marion Aubert revisite le conte Les Trois petits cochons et offre sa propre vision, piquante, détonnante, voire cocasse du conte d'antan. Elle ne cherche en rien à édulcorer l'histoire, à adoucir les angoisses des petites filles et la cruauté du loup, à gommer tous les sous entendus que la Psychanalyse des contes a analysé : la peur de l'extérieur, le désir de sécurité, la tentation de l'insouciance. Les trois petites filles ont des âges différents, qui symbolisent les étapes de la vie, où il faut choisir entre le principe de plaisir et celui de réalité.