Métiers du livre*

Cette rubrique vous présente trois grandes familles de métiers du secteur du livre

Les métiers de l’édition

Les métiers de l’édition sont nombreux et font appel à divers champs de compétences. On peut les distinguer suivant quatre grands ensembles :
Les fonctions éditoriales : Directeur éditorial, responsable d’édition, directeur littéraire, lecteur correcteur,…
La conception graphique : Maquettiste, iconographe, concepteur graphiste,…
La fabrication : Directeur de la fabrication, technicien de fabrication,…
La communication et la vente : Attaché de presse, responsable publicité et promotion,…
 
Le point de vue d’un professionnel
Florent Grandin, responsable librairie aux Editions Au diable vauvert (Vauvert)
"Les accès au secteur de l’édition sont multiples. Il existe bien sûr les formations spécifiques qui sont reconnues et appréciées mais la profession est à la recherche de compétences : commerce, infographie, traduction,… Les stages restent une bonne porte d’entée à condition de les sélectionner avec soin"
 
Attention ! L’édition attire de nombreux candidats mais la profession recrute peu. Une formation de niveau Bac + 5 est recommandée. Un conseil : au cours de vos stages, cultivez les contacts !
 
Intitulés de formations existantes
Niveau bac + 2
- BTS édition
- DUT information communication, option métier du livre et du patrimoine
Niveau bac + 3
- Licence pro activités et techniques de communication, spécialité lettre, culture et nouveaux médias
Niveau bac + 5
- Master pro lettres, sciences humaines et sociales, mention conception édition et gestion du document
- Master spécialisé management de l’édition
- Master pro culture et communication, mention métiers de l’information et de la communication, spécialité édition.
 

Les métiers de la librairie

La librairie fait appel à de nombreuses compétences et qualités. Si une bonne culture générale et littéraire sont nécessaires, des compétences en comptabilité, gestion, le sens du commerce et le goût du contact s’imposent. Une bonne connaissance des acteurs et du fonctionnement de la filière du livre est fondamentale. Enfin monter des animations telles que des dédicaces, lectures,… fait également partie du quotidien.
 
Le point de vue d’un professionnel
Sophie Dulin, libraire, L’Echappée Belle (Sète)
"Les stages occupent une place importante dans la formation. Ils permettent de bien appréhender la profession mais aussi et surtout de se constituer un réseau. Ces contacts sont primordiaux, surtout si l’objectif est de monter ou de reprendre une librairie. Connaître et se faire connaître (des maisons d’édition, des représentants, des attachés de presse,…) permet de mieux aborder les négociations, comme les taux de remise par exemple"
 
D’un point de vue légal, aucun diplôme n’est exigé pour devenir commerçant libraire mais pour mettre toutes les chances de son côté une formation de niveau bac + 2 est un minimum.
 
Intitulés de formations existantes
Niveau CAP
- CAP employé de vente spécialisé produits de librairie-papeterie presse
Niveau Bac + 3
- Licence pro lettres langues et sciences humaines, métiers de l’édition, spécialité librairie
Niveau Bac + 5
- Master pro Culture et communication mention métiers de l’information et de la communication spécialité commercialisation du livre
- Master pro Sciences humaines et sociales mention sciences de l’information et de la communication spécialité métiers du livre
 

Les métiers des bibliothèques

Deux missions sont au cœur de la fonction de bibliothécaire. : sélectionner, classer, et veiller à la conservation des documents, mais aussi accueillir et guider les usagers dans leurs recherches.
 
Le point de vue d’un professionnel
Agnès Audoin, directrice de la médiathèque municipale François Mitterrand (Sète)
"Être bibliothécaire est un vrai métier qui s’apprend. Aimer lire est un plus mais ne suffit pas, une bonne culture générale est indispensable. Il faut également avoir le goût du contact avec le public, savoir comprendre ses attentes et établir le lien avec les collections de l’établissement"
 
Pour travailler en bibliothèque, il est presque toujours nécessaire d’être fonctionnaire .
Rentrer dans la fonction publique suppose d’abord d’être lauréat d’un concours.
Les conditions exigées par le statut général des fonctionnaires pour s’inscrire aux concours sont :
- Posséder la nationalité française ou celle d’un état de l’union européenne
- Jouir de ses droits civiques
- Ne pas avoir de mentions incompatibles avec l’exercice des fonctions au bulletin n°2 de son casier judiciaire
- Remplir les conditions d’aptitude physique exigées pour exercer dans la fonction publique
 
Où se renseigner et préparer les concours ?
Les concours de bibliothèques fonction publique d’Etat et fonction publique territoriale, peuvent être préparés dans différents centres de formation et selon différentes modalités.
 
Structures existantes :
Centre de formation aux carrières des bibliothèques Midi-Pyrénées et Languedoc-Rous­sillon (CFCB)
Centre national d’enseignement à distance (CNED)
Institut de préparation à l’administration générale (IPAG)
D’autres possibilités existent. Renseignez-vous ! Et n’oubliez pas : un concours, c’est beaucoup d’appelés et très peu d’élus !!!

 

Partager
Voir la version complète