Le Mois du film documentaire 2011 en région Languedoc-Roussillon

Pour la première fois, la coordination régionale propose 5 grandes rencontres sur le thème de la Méditerranée.

Réparties sur les 5 départements du territoire régional, elles s’appuient sur un partenariat entre salles de cinéma et médiathèques. Ces rencontres permettent de débattre avec le public sur le thème de la Méditerranée en présence d’un réalisateur et d’un écrivain, avant ou après une projection en salle.

Inventer des ponts entre écrit et écran, rechercher des films adaptés d’œuvres littéraires ou centrés sur la vie d’écrivains, réfléchir entre les lignes et les images, autant de raisons de proposer désormais chaque fois que possible une logique commune aux partenaires de programmation, sur notre territoire.

Le Mois du film documentaire est relayé en région par Languedoc-Roussillon livre et lecture et Languedoc-Roussillon Cinéma grâce au soutien de la Drac Languedoc-Roussillon et de la Région Languedoc-Roussillon. La manifestation rencontre un succès en constante progression parmi les bibliothèques, salles de cinéma et associations culturelles.

Retrouvez la programmation régionale 2011

AUDE - CASTELNAUDARY

Cinéma La Halle aux grains - 08 novembre - 20h30
Rencontre avec François Vadillot, Mattt Konture et la coordination régionale LRC / LR2L
Exposition à la Médiathèque de Castelnaudary des dessins et planches BD de Mattt Konture du 15 octobre au 15 novembre

Mattt Konture, l’éthique du souterrain
de Francis Vadillo (2011)

 Mattt Konture, auteur incontournable de la bande dessinée contemporaine, se distingue notamment par ses albums autobiographiques, introspectifs et sans concession qu'il écrit et dessine depuis vingt ans. On y croise ses amis, son plaisir à dessiner, son groupe Courge, son univers underground, libertaire, où l'on se soucie peu du marché de l'art et de l'édition, où l'on fait tout soi-même. Ce film est aussi l'histoire d'un homme, d'un artiste qui affronte le mal dont il est atteint, la sclérose en plaque. Une maladie qui parfois s'exprime par un graphisme sombre et torturé quand elle prend le dessus. Mais ce que l'on retient de cette expérience de vie, de cette oeuvre toujours en cours, c'est la capacité de Mattt Konture à répandre autour de lui, une forte dose d'optimisme qui permet de dire : "Fais le ! Tout est possible !"

 GARD – LE VIGAN

Médiathèque Intercommunale du Pays Viganais - 12 novembre - 18h
Rencontre avec Karin Albou

Lecture de La grande fête de et par Karin Albou (Ed. J. Chambon, 2010)

Mon pays m’a quitté
de Karin Albou (1995)

Un groupe de juifs tunisiens vivant en France retourne en Tunisie à l’occasion d’un pèlerinage. Le destin des juifs de Tunisie nous renvoie au destin juif dans les pays arabes en général.
Qu’ils soient d’origine maghrébine ou moyen-orientale, les juifs sont partis de leur pays natal. Certains sont partis à l’indépendance de la Tunisie. Ceux qui restaient ont fini par fuir vers l’occident pendant les conflits israélo-arabes. Tout en conservant, pour certains, leurs traditions orientales, ils n’en demeurent pas moins marqués par la culture des pays dans lesquels ils ont dû s’intégrer, qu’elle soit française, américaine ou israélienne.

Cinéma Le Palace - 12 novembre - 21h
Rencontre avec Karin Albou et la coordination régionale LRC / LR2L

Le chant des mariés
de Karin Albou (2007)

Tunis, 1942. Nour et Myriam, 16 ans, sont amies depuis l’enfance. Elles partagent la même maison d’un quartier modeste où Juifs et Musulmans vivent en harmonie. Chacune désire secrètement vivre la vie de l’autre : tandis que Nour regrette de ne pas aller à l’école comme son amie, Myriam rêve d’amour. Elle envie les fiançailles de Nour avec son cousin Khaled. Malheureusement, Khaled ne trouve pas de travail. Les fiançailles se prolongent et la perspective d’une union charnelle s’éloigne.
En novembre 1942, l’armée allemande entre à Tunis. Poursuivant la politique de Vichy, les Nazis soumettent la communauté juive à une lourde amende. Tita, la mère de Myriam n’a plus le droit de travailler. Criblée de dettes, elle décide de marier sa fille à un riche médecin. Myriam voit d’un seul coup ses rêves d’amour s’évanouir…

 HERAULT – MONTPELLIER

Cinémed - 29 octobre - 16h
Rencontre avec blaise harrison et la coordination régionale LRC / LR2L
Lecture de Maïté coiffure de Marie-Aude Murail (L’école des loisirs, 2004) par NatYot, poète

Armand

de Blaise Harrison (2011)

L'été, dans une petite ville du sud de la France. Armand a 15 ans, il est différent. Plus gros, plus exubérant et pourtant plus secret que les autres... L’été s’étire, rythmé par le son des grillons, les bavardages avec les copines, les siestes au soleil et les séries américaines.

 LOZERE

Rencontre avec Yasmina Adi et la coordination régionale LRC / LR2L en partenariat avec Scènes croisées de Lozère (sous réserve)

Ici on noie les Algériens, 17 octobre 61 
de Yasmina Adi (2011)

A l'appel du Front de libération nationale (F.L.N.), des milliers d'Algériens venus de Paris et de toute la région parisienne, défilent, le 17 octobre 1961, contre le couvre-feu qui leur est imposé. Cette manifestation pacifique sera très sévèrement réprimée par les forces de l'ordre.
50 ans après, la cinéaste met en lumière une vérité encore taboue. Mêlant témoignages et archives inédites, histoire et mémoire, passé et présent, le film retrace les différentes étapes de ces événements et révèle la stratégie et les méthodes mise en place au plus haut niveau de l’État : manipulation de l’opinion publique, récusation systématique de toutes les accusations, verrouillage de l’information…

PYRENEES ORIENTALES – ARGELES

Cinéma le Jaurès - 26 novembre - 20h
Rencontre avec Hélène Cohen, Janine Teisson et la coordination régionale LRC / LR2L
Lecture de Liens de sang de et par Janine Teisson (Chèvrefeuille étoilée, 2010)

Algérie 62, l’été où ma famille a disparu...

d'Hélène Cohen (2009)

28 juin 1962, Algérie, Beni-Saf. Deux hommes prennent la route pour Oran. Ils ne reviennent pas. Le lendemain, quatre membres de leur famille partent à leur recherche. Ils ne reviennent pas non plus… Juin 2002. Mon père vient de mourir. Le jour de son enterrement, je découvre des noms gravés sur sa pierre tombale : Yvonne Cohen, Mimoun Cohen, Colette Sicsic, Jean-Jacques Sicsic. Ma grand-mère, mon grand-père, ma tante et mon oncle. Je n'avais jamais entendu parler d'eux, jamais vu de photos, j'ignorais même que mon père avait une sœur… 

  •  

                                                         

 

Partager