Guide EAC : dispositifs d'accompagnement

Guide des dispositifs « éducation artistique et culturelle » en milieu scolaire pour les projets livre et lecture

Sommaire

Les dispositifs à l'échelle nationale
Les dispositifs en région
Les dispositifs dans l'Aude
Les dispositifs dans le Gard
Les dispositifs dans l'Hérault
Les dispositifs à Montpellier

 

Les dispositifs à l'échelle nationale

Retour en haut de page

À L’ÉCOLE DE L’ÉCRIVAIN, DES MOTS PARTAGÉS

Maison des écrivains et de la littérature (Mel)

Ce programme, lancé sous l’impulsion du Ministère de l’Éducation nationale, s’adresse aux collèges du réseau ambition réussite « Éclair ». Un auteur soumet au préalable la lecture d’une œuvre dite classique, et une œuvre personnelle. Ensuite l’auteur travaille avec les élèves sur des exercices d’écriture, des échanges, pour comprendre son rapport à la littérature. Les enseignants doivent, en prévision des rencontres, effectuer un travail d’approche de l’œuvre de l’auteur. Les projets soutenus aident des enfants socialement éloignés de la culture de l’écrit à se familiariser avec le livre, la bibliothèque et la lecture. Son objectif principal est de travailler les capacités de lecture et d’expression écrite et orale.

Établissements scolaires concernés : Les collèges du réseau ambition réussite « Éclair », des collèges dits « ruraux » sur l’ensemble du territoire français.

Intervention d’auteurs : Les élèves rencontrent à trois reprises l’auteur.

Critères d’éligibilité : Être un collège du réseau ambition réussite « Éclair ».

Financement : La Mel reçoit une subvention de la Caisse des dépôts pour rémunérer les auteurs et leurs frais de déplacement. Le Ministère de l’Éducation nationale lui octroie une subvention qui prend en charge l’achat des livres pour les classes et le financement de petites productions ou de déplacements dans des structures culturelles (musée…).

Calendrier :
     Novembre/décembre : les élèves s’approprient les œuvres.
     Janvier/mai : les élèves rencontrent les auteurs.
     Juin : mise en forme des productions.
     Fin juin : envoi des productions accompagnées d’un bilan au ministère.
Modalités de demande : Le Ministère de l’Éducation nationale lance un appel à projets auprès des collèges. La liste des collèges ayant répondu est ensuite transmise à la Mel qui propose des auteurs suivant la région concernée, le projet de la classe et le souhait d’engagement des auteurs dans ce type d’action.

Contact : Catherine RIZA
                   Coordinatrice du programme
                   Tél. 01 55 74 60 91
                   c.riza@maison-des-ecrivains.asso.fr

                     Nathalie LURTON
                     Coordinatrice du programme
                     Tél. 01 55 74 60 95
                     n.lurton@maison-des-ecrivains.asso.fr

Plus d’informations sur le site de la Mel 

L’AMI LITTÉRAIRE

Maison des écrivains et de la littérature (Mel)

Par ce dispositif unique de rencontres ponctuelles d’auteurs en milieu scolaire soutenu par le Centre National du Livre, la Mel souhaite encourager les initiatives de découverte de la littérature contemporaine et de ses auteurs. Ce programme se fonde sur une rencontre de deux heures entre une classe et un auteur. Ce dernier effectue une lecture de ses textes et mène un dialogue avec les jeunes autour de ses ouvrages, de ses sources et de sa pratique d’écriture. Ce dispositif invite les élèves à se questionner, à s’exprimer et à construire leur appréciation à travers la lecture préalable d’une œuvre et l’intervention de son auteur.

Établissements scolaires concernés : Les écoles élémentaires et primaires, les collèges, les lycées généraux, professionnels et agricoles, les CFA sur l’ensemble du territoire.
 
Intervention d’auteurs : Oui.
 
Critères d’éligibilité : Les établissements scolaires et les structures culturelles œuvrant pour la diffusion de la littérature et de la lecture (bibliothèques, médiathèques, associations, festivals etc.) peuvent bénéficier du programme.
Une rencontre de deux heures est organisée dans une classe. La rencontre doit être préparée en amont de la venue de l’auteur.
Deux rencontres sont possibles dans un établissement, deux classes sont donc concernées.
Les regroupements de classes ne sont pas autorisés.
Le projet d’accueil d’un auteur peut tout à fait s’intégrer dans le volet culturel du projet de l’établissement, ou par exemple dans les options d’exploration pour les lycées, ou les heures d’accompagnements personnalisés visant à dynamiser la lecture.
 

Financement : Ce dispositif est fondé sur un cofinancement entre la Mel et l’établissement scolaire concernant la rémunération de l’auteur et les frais de déplacements. La rémunération de l’auteur coûte 194,60 euros TTC pour une rencontre, soit 97,30 euros à la charge de l’établissement et 97,30 euros à la charge de la Mel. C’est la Mel qui procède à l’engagement, à la rémunération et au remboursement des frais de déplacement de l’auteur. Ensuite, elle adresse à l’établissement une facture de 50 % de ces sommes. Dans le cadre d’un projet porté par une structure culturelle, seule la rémunération de l’auteur est co-financée.

Calendrier : Les établissements scolaires font acte de candidature entre juin et décembre.

Modalités de demande : Envoi électronique ou postal du formulaire « Demande de partenariat Ami littéraire », accompagné d’une fiche descriptive expliquant les motivations et les objectifs de l’enseignant. Si la demande est acceptée, l’établissement ou la structure reçoit une convention à remplir et signer. Les modalités et le calendrier de la rencontre s’établissent directement entre l’auteur et l’établissement. Le choix de l’auteur se fait soit par une suggestion de la Mel, soit par l’établissement s’il a un souhait préalable. Suite à la rencontre, un questionnaire-bilan est envoyé à l’établissement ou la structure pour évaluer le programme.
À partir de juin 2014, des propositions de parcours d’éducation artistique et culturelle en lien avec le programme l’Ami littéraire seront également proposées aux établissements.
En fonction des disponibilités financières des établissements, des ateliers d’écriture peuvent également être mis en place.
L’Ami littéraire soutient l’opération « Florilèges » mise en place par le Rectorat de Montpellier.

Contact :
     Pascale Pérard
     Chargée de L'Ami littéraire
     Tél. 01 55 74 01 53
 

Plus d’informations sur le site de la Mel 

Les dispositifs en région Occitanie

Retour en haut de page

LA CARAVANE DES DIX MOTS OCCITANIE

Centre de création du XIX

Dans le cadre du programme « La Caravane des dix mots Languedoc-Roussillon », le Centre de création du 19 a mis en place cette action culturelle en partenariat avec les bibliothèques de la région. Ainsi, des ateliers d’écriture se déroulent dans des bibliothèques avec la thématique des dix mots de la langue française choisis chaque année et un public ciblé, animés par des auteurs et des artistes de la région. Les établissements scolaires peuvent s’y associer, ainsi qu’à d’autres actions menées spécifiquement en direction des adolescents. LR livre et lecture est partenaire du Centre de création du 19 et associée à ce dispositif.
 
Établissements scolaires concernés : Toutes les classes du CP à la terminale.
 
Intervention d’auteurs : Oui.
 
Critères d’éligibilité : Les auteurs vivant en région sont prioritaires.
 
Financement : Variable suivant les projets. La Région, la DRAC, les Conseils départementaux et les communautés de communes contribuent au financement des projets.
 

Calendrier : Les ateliers ont lieu entre novembre et avril. En mars, une journée professionnelle est organisée pour les bibliothécaires, médiateurs, enseignants, artistes… En mai la restitution globale rassemble tous les participants et intervenants.

Modalités de demande : Les établissements scolaires et les auteurs de la région intéressés sont invités à contacter le Centre de création du 19.

Contact :
     Marie-Noël ESNAULT
     Coordinatrice du programme
     et directrice du Centre de création du 19
     Tél. 04 66 22 97 60
 
 

RÉSIDENCE D’ARTISTE EN LYCÉE

Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée

Les résidences d’artistes dans les lycées de la région Occitanie visent à amener les jeunes à questionner leur rapport au monde, en mettant en perspective les propositions artistiques porteuses de sens, avec les enjeux de l’époque contemporaine. Elles peuvent s’appuyer sur une démarche de transmission, de création et d’ateliers de pratique animés sur le temps scolaire ou périscolaire. L’artiste en résidence sensibilise ainsi les lycéens au fait artistique et à ses prolongements. 

Établissements scolaires concernés : Lycées généraux, techniques, professionnels et agricoles d'Occitanie.

Intervention d’auteurs : Oui. La résidence s’inscrira dans les apprentissages des élèves et accompagnera leur progression, en particulier dans le domaine de l’enseignement de l’histoire des arts, dont elle constitue une approche vivante et sensible.
 
Critères d’éligibilité : La résidence devra s’appuyer sur un projet mené dans le cadre d’un comité de pilotage créé autour du volet culturel du projet d’établissement. Les actions éducatives développées lors de la résidence s'articuleront avec ce volet culturel. Le comité de pilotage aura une exigence sur la qualité artistique des intervenants professionnels de la culture.
 
Financement : La Région verse 2 500 euros au lycée pour financer l’hébergement hors lycée (si le lycée ne peut héberger l’artiste), les frais de déplacements, les frais de production artistique, la valorisation du fruit de la résidence.
La DRAC verse directement à l’artiste 2 500 euros. La demande de financement sera effectuée auprès des services de la DRAC par l’artiste et correspondra à sa rémunération.
Pour les lycées de l’Éducation nationale, le Rectorat apportera son soutien en IMP (Indemnisations pour Missions Particulières) à travers la dotation « Éducation Artistique et Culturelle » destinées aux enseignants impliqués.
Concernant les lycées de l’enseignement agricole, la DRAAF apportera son soutien à hauteur de 2 500 euros.
 
Calendrier :
7 juillet : date limite des demandes des lycées en ligne sur « Agile ».
1er trimestre de l’année scolaire : réponses de la Région et du Rectorat.
Les lycées relevant de l’enseignement agricole seront informés via les services de la DRAAF.
 
Modalités de demande : Le dossier présenté sur « Agile » devra obligatoirement comporter en pièce jointe un document qui reprendra les informations suivantes :
-     La description du lycée et ses spécificités,
-     La description du territoire et ses spécificités,
-     Le volet culturel du projet d’établissement,
-     La cohérence de la résidence d’artiste avec le volet culturel du projet d’établissement,
-     Les partenariats envisagés et leurs formes,
-     L’historique d’un ou des accueils d’artistes en résidence dans l’établissement pendant les cinq dernières années.
 
Contact :
     Tél. 04 67 22 80 00
 

Plus d’informations sur le site de la Région

VIE DE L’ÉLÈVE A L’INTERNAT

Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée

La Région mène, depuis 2004, une politique de modernisation et de construction des internats qui contribue à la qualité de vie et au travail des élèves. Aujourd’hui, elle souhaite, dans le cadre de sa politique d’accompagnement éducatif, soutenir les établissements dans une démarche de projet permettant de faire de l’internat un lieu d’études et d’apprentissage, un lieu d’éducation, un lieu de vie et d’ouverture sur le monde.
 
Établissements scolaires concernés : Lycées généraux, techniques, professionnels et agricoles du Languedoc-Roussillon.
 
Intervention d’auteurs : Oui. Ces rencontres, de même que le projet dans sa globalité, peut revêtir un caractère obligatoire, mais doit laisser du temps libre aux élèves.
 
Critères d’éligibilité : Le projet doit être lié au volet culturel de l’établissement, partenariat financier diversifié (DRAC, Rectorat…), capacité à mobiliser des publics divers, priorité aux projets prévoyant un parcours sur trois ans, utilisation des nouvelles technologies, lien avec d’autres internats de la région.
 
Financement : Les heures d’intervention des partenaires extérieurs, le transport des lycéens internes et le « petit matériel » nécessaire au fonctionnement de l’activité et ne relevant pas de l’achat du budget de fonctionnement général de l’établissement sont des dépenses éligibles. Le financement est versé sous forme de subvention.
 

Modalités de demande : Le dossier de demande doit comporter une note de synthèse signée du chef de l’établissement reprenant l’état des lieux sur lequel s’inscrit ce nouveau projet internat et les objectifs visés, les CV des intervenants et partenaires associés au projet, un budget prévisionnel accompagné des devis, ainsi qu’un planning prévisionnel de l’organisation et des interventions. Il ne peut y avoir qu’un seul projet par établissement. Le projet porte sur une durée de trois ans.

Calendrier :
7 juillet : date limite des demandes des lycées en ligne sur « Agile ».
1er trimestre de l’année scolaire : réponses de la Région et du Rectorat.
Les lycées relevant de l’enseignement agricole seront informés via les services de la DRAAF.
 
Contact :
        Tél. 04 67 22 80 00
 

LES PROJETS D'AVENIR

Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée

Ce dispositif est arrêté.

PROJET FÉDÉRATEUR ET STRUCTURANT

Académie de Montpellier (DAAC)

Le « Projet fédérateur et structurant » permet aux établissements de monter des projets qui ne rentrent pas dans les dispositifs habituels de l’État mais qui sont construits en fonction des spécificités territoriales. Ces projets doivent impliquer la communauté éducative (plusieurs enseignants autour du projet), favoriser des partenariats avec des structures extérieures, voire plusieurs établissements scolaires. Les projets qui sont inscrits dans le contexte politique ou sociétal actuel sont valorisés.

Établissements scolaires concernés : Collèges et lycées de l’académie de Montpellier.
 
Intervention d’auteurs : Possible.
 
Critères d’éligibilité : Être en lien avec le volet culturel de l’établissement ; penser un projet dont le rayonnement se fait au-delà même de la commune de l’établissement ; avoir un caractère innovant.
 
Financement Selon les années, l’établissement prend à sa charge au moins un tiers des financements. Le Rectorat rémunère les heures supplémentaires des enseignants ou professeurs impliqués, soit entre 30 et 80 heures supplémentaires selon le projet. La DRAC peut soutenir les projets en subventionnant la rémunération des auteurs ou des artistes à hauteur de 50 %.
 

Modalités de demande : Les établissements doivent télécharger, sur le site du Rectorat, un formulaire de demande de financements. Il doit présenter le projet, les professeurs impliqués et être signé par le chef d’établissement. Les formulaires doivent être renvoyés par courrier à l’adresse du Rectorat (à l’intention de la DAAC) ou à l'adjoint de la déléguée académique à l’adresse mail ce.recdaac@ac-montpellier.fr. Le mail doit être intitulé « RNE_Projet fédérateur » (le RNE est différent pour chaque établissement). Les résultats des projets retenus sont publiés sur Oudige.

Contact :
      Marie GOLA
      Chargée de mission académique à la DAAC
      Tél. 04 67 91 45 26
 

FLORILEGE INTERNATIONAL DES ECRIVAINS EN HERBE DE LANGUE FRANCAISE

Académie de Montpellier (DAAC)

Le « Florilège international des écrivains en herbe » est une action éditoriale créée en 2009, qui participe pleinement au  développement de la créativité indispensable à l’acquisition des compétences artistiques culturelles. Parce qu’il s’adresse à tous les élèves francophones, il participe à la réduction de la fracture sociale. Cette action cherche aussi à encourager l’éveil de talents littéraires par la valorisation des textes : la publication est d’abord numérique puis livresque, après sélection par des comités de lecture. Il s’agit ainsi de développer, par la pratique littéraire de la langue française, une ouverture culturelle et humaine. Cet événement a sa place au sein de la Comédie du livre de Montpellier.

Établissements scolaires concernés : tous les établissements scolaires francophones et les classes d’enseignement du français à l’étranger ; collèges et lycées (généraux, technologiques et professionnels), universités, sections FLE (Français Langue Etrangère) ou FLS (Français Langue Seconde).

Intervention d’auteurs : Possible.

Critères d'éligibilité : Les contributions sont des textes littéraires de genres et de longueurs divers, brefs ou longs : poèmes, récits, théâtre, essais…, écrits par les jeunes soit dans le cadre d’un projet pédagogique (séquence d’enseignement, atelier d’écriture, concours…), soit à l’initiative des élèves et des étudiants eux-mêmes.

Financement : pas de financement. Florilège fonctionne sur la base du volontariat : chacun dans les établissements scolaires et les universités, peut participer s'il le souhaite, de façon collective ou individuelle.

Modalités de demande : Les établissements envoient à la FIPF et à la DAAC de Montpellier les textes littéraires écrits par leurs élèves. Ces créations sont transmises en fichier Open Office ou Word. Les enseignants joindront à ces créations les autorisations de publication signées par l’élève, voire sa famille s’il est mineur. Les meilleurs textes sont choisis par un comité de lecture et sont publiés tout au long l’année sur la page de la DAAC (http://www.ac-montpellier.fr/eac/espace-lecture-ecriture). Tous les contributeurs reçoivent des exemplaires du livre, publié au printemps à l’occasion de la Comédie du Livre à Montpellier, partenaire de l’opération. Un prix Florilège est remis à cette occasion aux meilleurs textes choisis par un jury.

Contact :
      Marie GOLA
      Chargée de mission académique à la DAAC
      Tél. 04 67 91 45 26
 

Plus d'informations sur le site de l'académie de Montpellier

 

AUTEURS AU LYCÉE

Languedoc-Roussillon livre et lecture

Cette opération est arrêtée.

 Les dispositifs dans l'Aude

 Retour en haut de page

AUTEUR AU COLLÈGE DANS L’AUDE

Languedoc-Roussillon livre et lecture

Suite à un partenariat avec le Conseil général de l’Aude, Languedoc-Roussillon livre et lecture met en place un pendant du dispositif « Auteurs au lycée » dans quelques collèges de l’Aude. L’objectif reste le même : initier les élèves au travail d’un auteur de la région pour les sensibiliser à la littérature contemporaine et leur donner le goût de lire.
 
Établissements scolaires concernés : Collèges de l’Aude.
 
Intervention d’auteurs : Les auteurs animent six séances d’ateliers d’écriture, d’illustration ou de BD, entre novembre et mars pendant le temps scolaire. Une séance correspond à une demi-journée d’intervention.
 
Critères d’éligibilité : L’appel à projet est ouvert à tous les collèges de l’Aude. Plusieurs enseignants peuvent s’associer pour un projet. Celui-ci peut s’inscrire dans le volet culturel de l’établissement. Le partenariat avec le CDI et les lieux du livre de la ville (bibliothèques et librairies) est souhaitable.
Les auteurs participants doivent être inscrits dans l’annuaire des auteurs piloté par Languedoc-Roussillon livre et lecture. Ils doivent être publiés à compte d’éditeur, vivre en Languedoc-Roussillon, de préférence dans l’Aude, et avoir au préalable une expérience d’animation d’ateliers.
Les établissements et les auteurs qui ont déjà participé les années précédentes ne sont pas prioritaires.
 
Financement : Languedoc-Roussillon livre et lecture rémunère les interventions des auteurs, prend en charge leurs frais de transport et les frais liés à l’ensemble des actions collectives départementales (communication globale de l'opération, site Internet…). Languedoc-Roussillon livre et lecture fournit aux établissements des ouvrages de l’auteur intervenant.
Les établissements scolaires ont à leur charge le transport des élèves sur le lieu de la restitution départementale (Narbonne) et la réalisation de livrets rassemblant les productions des ateliers.
 

Calendrier : Un appel à projet est lancé auprès des auteurs et des lycées de la région en juin.Le dossier est à déposer au plus tard le 31 août. À la rentrée scolaire, les projets sont sélectionnés par un comité de pilotage. Les réponses sont données mi-septembre. Courant septembre, auteurs et enseignants sont mis en relation. À partir de novembre les ateliers peuvent commencer. La restitution se fait au mois de mai, soit au sein de l’établissement, soit en extérieur (bibliothèque, théâtre…) Une restitution départementale aura lieu à Narbonne lors du Salon du livre et de la jeunesse. Les établissements doivent envoyer leurs productions à Languedoc-Roussillon livre et lecture, afin qu’elles soient publiées numériquement.

Modalités de demande : La candidature se fait soit en ligne sur le site, soit par courrier. Enseignants et auteurs peuvent répondre séparément à l’appel à projet. Les projets où le binôme enseignant/auteur est déjà décidé en amont seront privilégiés.

Contact :
     Céline GUELTON-THOMASSET
     Chargée de mission Auteurs, vie littéraire et médiation
     Tél. 04 67 17 94 73
 

La maison des mémoires - Centre Joë-Bousquet 

Le centre Joë-Bousquet et son service éducatif proposent des visites guidées de l'exposition permanente Joë Bousquet et son temps. Des documents et des dossiers pédagogiques sont également à votre disposition. Des ateliers d'écriture et de lecture et des ateliers sur les livres d'artistes peuvent être organisés. La maison des Mémoires vous propose également le prêt d'une exposition Max Ernst sur le thème de la création et du surréalisme.

 
Contact :
    Maison des Mémoires
    Tél. 04 68 72 45 55
 

Les dispositifs dans le Gard

Retour en haut de page

ARTISTE AU COLLÈGE : PARCOURS ARTISTIQUE

Conseil départemental du Gard

Le Conseil départemental du Gard souhaite que l’éducation artistique et culturelle fasse partie intégrante de la formation de l’élève. C’est pourquoi il a mis en place ce dispositif pour inciter les jeunes à s’ouvrir à la culture et permettre une plus grande accessibilité à celle-ci.
 
Établissements scolaires concernés : Collèges du Gard.
 
Intervention d’auteurs : Oui.
 
Critères d’éligibilité : Chaque dossier doit comprendre trois dimensions que sont l’expérimentation (intervention d’un auteur), la fréquentation des œuvres (sortie culturelle en lien étroit avec le projet) et une restitution (présentation du projet devant d’autres classes, les parents…). La priorité est donnée aux projets proposant des intervenants issus du département ou des départements limitrophes (ceux-ci doivent justifier d’une activité régulière de création), le projet doit être lié aux objectifs pédagogiques de l’établissement.
 
Financement : 1 500 € maximum. L’aide ne peut couvrir que 80 % maximum du budget. Elle concerne les frais d’intervention artistique, le transport de l’intervenant et les entrées des élèves au spectacle ou en sortie culturelle.
 
Calendrier : Les établissements ont jusqu’à septembre pour envoyer leur dossier, même s’il est préférable de les envoyer avant le 30 juin. Les parcours se déroulent entre janvier et mai, pendant le temps scolaire.
 
Modalités de demande : Tout collège qui souhaite bénéficier du dispositif doit monter un projet avec un artiste avant de le proposer au Conseil général du Gard. Une fois celui-ci construit (pas nécessairement abouti dans sa forme), il transmet un dossier où sont expliqués l’action et les objectifs visés au regard du projet culturel de l’établissement.
 
Contact :
     Coordinatrice éducation et enseignements artistiques
     Tél. 04 66 76 37 78
 
 

ARTISTE AU COLLÈGE : RÉSIDENCE D’ARTISTE

Conseil départemental du Gard

La résidence d’artiste au sein du collège a pour but de rendre présente la démarche de création au plus près de la communauté scolaire. Celle-ci s’inscrit dans la volonté du Conseil général du Gard de favoriser l’éveil et l’épanouissement des collégiens au travers des pratiques artistiques, espérant les inciter à fréquenter plus facilement les lieux culturels qui les entourent.
 
Établissements scolaires concernés : Collèges du Gard.
 
Intervention d’auteurs : Oui, pour une durée de 6 à 10 semaines, généralement non continue. Le découpage peut s’effectuer soit en plusieurs semaines, soit quelques jours par semaine, qui une fois additionnés donnent 6 à 10 semaines. La résidence s’effectue en-dehors des vacances scolaires.
 
Critères d’éligibilité : La résidence est ouverte à un artiste individuel ou à un collectif d’artistes.L’artiste doit avoir un statut professionnel. Le thème de la création doit être en rapport avec le thème de l’appel à projet. Cela signifie que les artistes doivent relier le travail auprès des élèves à celui de leur création au sein de la résidence. Le collège doit pour sa part impliquer 3 à 4 classes minimum. Le projet de résidence doit avoir un impact sur l’ensemble de l’établissement. De plus, le collège est dans l’obligation de pouvoir fournir une salle de travail à l’artiste.
 
Financement : 5 000 €. L’aide est versée au collège qui la redistribue à l’artiste.
 
Calendrier : Les collèges remplissent un dossier de demande d’accueil de résidence en mai. Une fois les collèges choisis, un appel à projet destiné aux artistes est lancé. Ceux-ci doivent prendre directement contact avec les collèges retenus. Le Conseil général transmet toutefois les dossiers des collèges à la DRAC et au Rectorat pour avis. Les résidences se déroulent entre janvier et mai, pendant le temps scolaire.
 
Modalités de demande : Suite à la publication de l’appel à projets,les artistes intéressés adressent les éléments relatifs à leur statut professionnel, un CV et un dossier artistique, une lettre de motivation et d’intention expliquant leur projet et son adaptation aux objectifs visés par la résidence. La sélection se fait par un comité de pilotage composé de représentants du Conseil général du Gard, de membres de la DRAC et de l’Éducation nationale, de l’équipe pédagogique du collège et de son chef d’établissement. L’artiste retenu rencontre ensuite l’équipe pédagogique du collège et le Conseil général, afin de finaliser le projet et de déterminer son calendrier. Un coordinateur est désigné au sein du collège.
 
Contact :
     Coordinatrice éducation et enseignements artistiques
     Tél. 04 66 76 37 78
 

Les dispositifs dans l'Hérault 

 

AET PIERRESVIVES : LE GOÛT DE LIRE PROJET LIBRE

Conseil départemental de l’Hérault

Les actions éducatives territorialisées (AET) font partie d’un programme, s’adressant exclusivement aux collèges de l’Hérault, dont le but est de faire travailler une classe et un artiste ensemble autour d’un projet culturel. Ce projet peut toucher à différents domaines, allant de l’atelier slam à l’écriture d’une nouvelle, en passant par la mise en voix de contes. Les projets liés au livre doivent s’inscrire au sein de la thématique « lecture-écriture ».
 
Établissements scolaires concernés : Collèges de l’Hérault.
 
Intervention d’auteurs : Oui. L’artiste intervient à plusieurs reprises tout au long de l’année scolaire, les rencontres ponctuelles sont donc exclues du dispositif. Il intervient entre douze et vingt heures au total.
 
Critères d’éligibilité : Plusieurs enseignants de l’établissement scolaire prennent part au projet. L’artiste doit avoir un statut professionnel ou être lié à une association. Si celui-ci est un auteur, il doit avoir publié à compte d’éditeur.
 
Financement : La subvention versée, d’un montant variable, participe aux frais engagés par l’établissement et ne concerne que ce qui a trait aux intervenants. Ceux-ci sont rémunérés sur la base de 47 € par heure et les frais de déplacement pris en charge à hauteur de 0,23€/km à partir de 25 km aller (plafonné à 310 €). Les établissements peuvent solliciter des aides auprès d’autres structures. Par contre, une partie des frais doit être à la charge des établissements au titre des crédits pédagogiques globalisés.
 

Calendrier : Les collèges déposent leurs dossiers de candidature entre avril et juin. Courant octobre, le Conseil général de l’Hérault statue sur les projets qu’il retient. À partir de novembre, les notifications sont envoyées aux établissements scolaires, et en décembre, la subvention est versée.

Modalités de demande : Les établissements scolaires souhaitant participer déposent leur demande directement sur la base extranet qui lie les collèges au Conseil général de l’Hérault. Dans le cadre d’un souhait de partenariat avec une structure culturelle, l’accord de celle-ci doit être préalable à toute demande d’AET.

Contact :
     Laëtitia TOUCHARD
     Coordinatrice du programme
     Tél. 04 67 67 36 25
 

LA COMÉDIE DU LIVRE

Conseil départemental de l’Hérault

En partenariat avec la Comédie du Livre à Montpellier, le Conseil départemental de l’Hérault a mis en place un dispositif du même nom que la manifestation. Il permet à des collégiens de se familiariser avec les différents maillons professionnels de la chaîne du livre. Diverses rencontres peuvent avoir lieu lors de la journée du vendredi sur la Comédie du Livre.
 
Établissements scolaires concernés : Collèges de l’Hérault.
 
Intervention d’auteurs : Les collégiens rencontrent un auteur sur la Comédie du Livre.
 
Critères d’éligibilité : La rencontre s’intègre dans un projet construit en amont entre le collège et la Médiathèque départementale. Le nombre de places est limité.
 
Financement : La Médiathèque départementale prête, en amont de la rencontre, les ouvrages des auteurs aux collèges. Le transport des élèves, ainsi que la rémunération et le défraiement des auteurs, sont à la charge du Conseil général de l’Hérault.
 
Calendrier : Les collèges peuvent soumettre leur demande à partir du mois de décembre.
 
Modalités de demande : Prendre contact avec la coordinatrice collèges de la Médiathèque départementale.
 
Contact :
     Laëtitia TOUCHARD
     Coordinatrice collèges
     Tél. 04 67 67 36 25
 

Plus d’informations sur pierresvives.fr

POÉSIE AU COLLÈGE

Conseil départemental de l’Hérault

Afin de sensibiliser les élèves à la poésie, le Conseil départemental de l’Hérault propose chaque année aux collèges qui le souhaiteraient de travailler avec une compagnie de spectacle héraultaise, puis d’assister à un spectacle de poésie réalisé par cette compagnie. Suivant les compagnies, l’offre de projet n’est pas la même. Par exemple, la compagnie l’Albatros propose une journée d’intervention, tandis que la compagnie P’tit Atelier 3 intervient sur 8 séances d’une durée de 2 heures chacune.
 
Établissements scolaires concernés : Collèges de l’Hérault
 
Intervention d’auteurs : Oui. Les compagnies sont déjà sélectionnées par le Conseil général de l’Hérault. Il s’agit des compagnies l’Albatros, le P’tit Atelier 3 et l’Atalante.
 
Financement : La Médiathèque départementale PierresVives prête aux établissements des ouvrages de poésie. Le Conseil général de l’Hérault prend à sa charge la rémunération des compagnies.
Les collèges doivent prendre à leurs frais le déplacement, la restauration et éventuellement l’hébergement, si nécessaire, des intervenants.
 
Calendrier : Il n’y a pas de date de dépôt de dossier précise même s’il est demandé aux établissements scolaires de prendre contact avec la coordinatrice collège au moins un mois avant le début du projet souhaité.
 
Modalités de demande : Prendre contact avec la coordinatrice collège de la Médiathèque départementale.
 
Contact :
     Laëtitia TOUCHARD
     Coordinatrice collège
     Tél. 04 67 67 36 25
 

Plus d’informations sur pierresvives.fr 

Les dispositifs à Montpellier 

PARCOURS D'EDUCATION ARTISTIQUE ET CULTURELLE / VOLET INTERVENTIONS EN CLASSE

Ville de Montpellier et DSDEN de l'Hérault

Ce dispositif est mené dans le cadre du partenariat entre la Ville de Montpellier, la DSDEN de l’Hérault et la Direction régionale des affaires culturelles (DRAC) Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées. Il a pour objectif de financer les interventions des structures culturelles dans les écoles maternelles et élémentaires de Montpellier, sur la base indicative de 48€/ l’heure (tarif DRAC). Chaque année, près de 55 projets sont retenus. Les structures qui ont pour mission de promouvoir le livre ou de proposer de la médiation littéraire sont les bienvenues.
 
Établissements scolaires concernés : écoles maternelles et élémentaires de Montpellier.
 
Intervention d’auteurs : Oui, possible si l'auteur est missionnée par une structure culturelle.
 
Critères d’éligibilité : 
  • L’articulation avec les nouveaux programmes de l’école primaire.
  • L’insertion dans un parcours de l’élève qui associe les pratiques, la fréquentation des lieux culturels, et la rencontre avec les œuvres, de façon équilibrée entre domaines et répartie sur les classes de l’école (cf document « Parcours EAC » qui retrace les actions culturelles dans l’école à demander à la Mairie / Directiond e l'éducation).
  • La juste répartition des moyens par écoles et par quartiers.
  • La prise en compte des secteurs en difficulté.
  • Le renouvellement des projets et leur caractère innovant.
  • Le mode de restitution des productions des élèves (notamment dans le cadre de la Semaine des arts, en mai).
  • L’articulation avec les Temps d’Activités Périscolaires, les activités extrascolaires ou menées sur le temps libre des enfants.

Une attention particulière est portée aux projets transversaux Cours moyen / 6ème, dans le cadre du nouveau cycle III, ainsi qu’aux projets qui intègrent les aspects sensibles et langagiers du nouvel Enseignement Moral et Civique (EMC).
Le domaine du numérique, de ses usages et de ses territoires de création, est un champ à explorer.

Financement : La subvention versée, d’un montant variable, participe aux frais engagés par l’établissement. Les intervenants sont rémunérés sur la base de 48€ par heure.
 

Calendrier :

  • Fin avril : commission tripartite pour retenir les associations candidates à intervenir dans le PEAC.
  • A partir de mai : mise en ligne, dans l’espace réservé aux directeurs d'école, des associations retenues (mais possibilité pour les écoles de présenter des projets avec d’autres associations ou structures, sous réserve de validation de l’intervenant par la DRAC et la DSDEN).
  • Avant le 16 septembre 2016 : retour des fiches projets auprès des Inspecteurs de l’Education Nationale des différentes circonscriptions de Montpellier.
  • Mi-octobre : commission tripartite (ville, DRAC et DSDEN) pour étude des projets et répartition des financements.


Modalités de demande : Les structures culturelles qui souhaitent proposer des projets aux écoles doivent prendre contact avec le Rectorat ou la Mairie de Montpellier. Les établissements scolaires souhaitant participer déposent leurs fiches projets auprès des Inspecteurs de l’Education Nationale des différentes circonscriptions de Montpellier avant mi-septembre.

Contact :

     Rectorat de l'Académie de Montpellier
     Christian Macotta
     Chargé de mission Arts et Culture humaniste, DSDEN Hérault
     Tél. 04 67 91 52 43
     christian.maccotta@ac-montpellier.fr

     Ville de Montpellier
     Marie-France Paulin
     Responsable du pôle communication et événementiel, Adjointe au Chef de service Ressources, Direction de l'Education
     Tél. 04 67 34 87 87
     marie-france.paulin@ville-montpellier.fr

ECRITURE DE NOUVELLES : LES MYSTERES DE MONTPELLIER

Ville de Montpellier et DSDEN de l'Hérault

Il s'agit d'un projet annuel d'écriture, pour une dizaine de classes de Cours moyen de la Ville de Montpellier, qui aboutit à une publication, présentée entre autre au moment de la Comédie du livre en mai. Ce projet est soutenu par la Ville de Montpellier, la DSDEN et Canopé. Un écrivain intervient dans les classes, en soutien des activités d'écriture.
 
Établissements scolaires concernés : classes de Cours moyen de la Ville de Montpellier.
 
Intervention d’auteurs : Oui. Un écrivain intervient dans les classes, en soutien des activités d'écriture.
 
Critères d’éligibilité : Toutes les classes de CM de la ville de Montpellier sont éligibles. 10 à 12 classes sont retenues, en concertation avec les inspecteurs de circonscription.
 
Financement : La Ville de Montpellier prend en charge l'essentiel du financement, et notamment tout ce qui concerne les coûts d'édition. La DSDEN et les conseillers de circonscription accompagnent pédagogiquement le projet, sur le plan de l'écriture et des illustrations. Un intervenant écrivain est défrayé par la DSDEN pour quelques heures dans chacune des classes participantes.
 

Calendrier : Inscription en septembre. Démarrage du projet en octobre. Remise des textes et illustrations fin avril. Présentation de l'ouvrage édité fin mai-début juin à la Comédie du livre, puis diffusion dans les écoles et médiathèques.

Modalités de demande : Un appel à candidature est lancé chaque année en septembre.

Contact :
     Ce dispositif a été initié, est coordonné et organisé par Philippe Caillon, conseiller pédagogique de la circonscription Montpellier-Saint-Jean-de-Védas.

     Rectorat de l'Académie de Montpellier
     Christian Macotta
     Chargé de mission Arts et Culture humaniste, DSDEN Hérault
     Tél. 04 67 91 52 43
     christian.maccotta@ac-montpellier.fr

 

Aller à la page Médiation en milieu scolaire
Aller à la page Statuts et droits de l'auteur
Aller à la page Boîte à outils du porteur de projet

Retour en haut de page 

Partager