ErA uN cOp, l EtAiT uNe FoIs, CoNcOuRs De CoNtEs

De :
Date : 27/07/2018

Terre de Passage, dans sa volonté de faire renaître, vivre et de valoriser tous les patrimoines s’attaque à présent à ranimer une partie fragile de notre héritage : l’oralité. C’est à dire le(s) caractère(s) d'une civilisation qui s'exprime(nt) par la seule tradition orale. Combien de veillées, de fêtes animées par les conteurs ont longtemps permis la transmission des mythes et légendes de nos territoires.

Malheureusement, le tableau est devenu mosaïque et les tesselles s’érodent, se fissurent, disparaissent au fil du temps et de la concurrence des nouveaux divertissements apparus dans la deuxième moitié du XXe siècle. Nous avons l’outrecuidance de croire qu’il est encore possible de préserver notre fortune immatérielle et de l’arrondir, de la faire fructifier, de la voir s’amplifier en renforçant, réparant le lien ébranlé entre les générations. Pour cela, nous organisons notre tout premier concours de contes, “ErA uN cOp, Il EtAiT uNe FoIs “, afin de pouvoir récolter les légendes orales de la vallée de la Corneilla mais aussi faire rebondir les chroniques incomplètes grâce à l’imagination des participants. Un jury sélectionnera les meilleurs contes qui paraîtront dans un recueil édité et illustré par des pros. Enfin, cet événement trouvera son paroxysme dans une manifestation bâtie autour de l’oralité durant laquelle des conteurs s’approprieront les créations pour faire revivre l’esprit des veillées d’antan.

https://www.facebook.com/events/201939543803117/ Pour ceux qui, comme nous, souhaitent promouvoir l’autochtonie de nos territoires, nous les invitons à s’approprier le règlement (ci-dessous) du concours et à se saisir de leurs plumes dans les plus brefs instants.

RÈGLEMENT

Article 1 – OBJET Terre de passage propose le concours « Era un cóp » à partir d’éléments collectés dans la vallée de la Corneilla (Aude, Occitanie), listés ci-après en annexe. Pour laisser libre cours à l’imagination des candidats, les éléments fournis sous chaque numéro cité en annexe sont volontairement limités, mais les candidats doivent les utiliser entièrement.

Article 2 – CANDIDATURES Le concours est ouvert à un public de tout âge et origine. Les candidats qui le souhaitent peuvent écrire plusieurs contes. La participation au concours vaut acceptation du présent règlement.

Article 3 – DURÉE DU CONCOURS Le concours se déroulera entre le 15 juillet et le 1er octobre 2018. Tout conte remis après cette date ne pourra être retenu par le jury. Les résultats seront annoncés en décembre 2018. Les candidats enverront leur(s) texte(s) à Terre de passage par courriel (contact@terredepassage.fr) ou voie postale (Association Terre de passage, Tournebouich, 11300 Bourigeole) en indiquant leurs nom, prénom et coordonnées (adresse, téléphone, courriel).

Article 4 – LONGUEUR DES TEXTES Les contes devront faire un maximum de 5 pages Word.

Article 5 – FORME Les textes seront rendus tapés sur traitement de texte. Les candidats écriront leur conte en reprenant l’intitulé choisi dans la liste ci-après. S’ils le souhaitent, ils pourront ajouter un titre spécifique à leur conte.

Article 6 – LANGUE Les contes pourront être écrits en français ou en occitan.

Article 7 – PRIX Le prix du concours sera constitué de la publication des textes lauréats dans un volume illustré. En outre, chaque auteur primé se verra remettre un volume. Des représentations publiques (par des conteurs, marionnettistes…) issues des contes publiés seront organisées après la publication.

Article 8 – DROITS Terre de passage se réserve de partager avec l’auteur primé le droit de reproduction totale ou partielle de son texte. ANNEXE CHOISISSEZ VOTRE THÈME ! 1/ « Villeraze » Que s’est-il passé au lieu-dit « Villeraze » (commune de Bourigeole), près du pont de Festes (aujourd’hui carrefour entre la D 421 et la D 121) ? 2/ Le ruisseau des morts/Maures D’où provient le nom évocateur du « ruisseau des morts/Maures » qui se jette dans le ruisseau de Bourigeole ? 3/ Le travail séculaire du buis tourné au hameau de Tournebouich Comment travaillaient les tourneurs de buis de Tournebouich (commune de Bourigeole) et que fabriquaient-ils ? 4/ L’abbé Saunière à Fontrouge Les messes de la Nativité par l’abbé Saunière à Fontrouge (ancienne paroisse sur les communes de Bourigeole et Saint-Benoît). 5/ Le diable s’invite à Machore En 1952, la famille Encely a vécu dans la peur pendant 5 jours dans sa ferme reculée de Machore (commune de Saint-Benoît). La cause de cette frayeur ? Des croix tracées sur les vitres, des haricots volants, et surtout deux apparitions de Satan vu par la jeune Denise… ! 6/ L’orphelin du château Au début du XX e siècle, la seigneuresse de Tournebouich (Bourigeole), Eugénie Bennavail, meurt à 30 ans et laisse orphelin son petit garçon de 4 ans. Ne sachant pas que sa mère est décédée, il l’appelle en pleurant tous les soirs depuis le rempart du château au-dessus du cimetière. 7/ L’aventureuse vie d’Arnaud Nicolas Villar de Montfaucon Cet abbé, neveu du grand savant Bernard de Montfaucon, est condamné par contumace pour le meurtre de son oncle maternel avec ses frères et sœurs. Fréquentant un temps les cercles de l’élite parisienne, il est emprisonné à Paris… Il est l’auteur du Comte de Gabalis ou Entretien sur les sciences secrètes, publié en 1670. Il meurt assassiné sur la route de Lyon. Vengeance familiale ? Crime crapuleux ? Assassinat par les rosicruciens ? 8/ Les Encantados de la Piche Si par mégarde, les jeunes hommes admiraient les « fées » lavant leur linge le soir de Noël dans la cascade de la Piche, à Marsès (commune de Festes-et-Saint-André) avec leurs battoirs en or, ils en étaient envoûtés et ne retournaient pas chez eux… 9/ La tête coupée du Carla Sur les genoux de la statue antique dite « du Gaulois assis », trouvée dans un puits de Bouriège il y a 60 ans, une tête coupée... Qui étaient ces personnages ? 10/ Le géant jaune Que pouvait être le « géant jaune de Villeraze » (commune de Bourigeole) ? On dit qu’à l’endroit où il se trouvait, lorsqu’on s’approchait de lui, on ne trouvait que deux lapins… 11/ Grosses et petites bêtes Avez-vous entendu parler du renard d’1 m au garrot de Conhilac-de-la-Montagne et des agneaux/chevreaux à tête coupée de Bourigeole ? 12/ Le souterrain de Villeraze À quoi servait le légendaire souterrain allant, paraît-il, de Villeraze (commune de Bourigeole) au château de Festes-et-Saint-André ? Dans les années 1950, des témoins y auraient vu des fantômes en passant à proximité durant la nuit ! 13/ L’épopée du méridien La venue de savants de Paris à Saint-Pierre-le-Clair (commune de Bouriège) pour le tracé du méridien de Paris constitue toute une aventure… 14/ La balle perdue de Roquetaillade Le seigneur de Roquetaillade serait mort, dit-on, d’une balle perdue ayant traversé la porte de son château. Cet épisode se serait déroulé lors de l’entraînement de sa garnison contre les brigands religionnaires. 15/ La croix des orants D’où vient et que représente la base en pierre de la croix de Roquetaillade (chemin du Cazal) ? 16/ L’étrange construction bâtie de Campoussy À quoi servait l’intrigante et massive construction en pierre de Campoussy (Cne de Bourigeole) ? 17/ Le grand chêne d’Al Plano d’en Pount Un jour, on raconte qu’une jeune mariée a quitté le Cazal de Festes-et-Saint-André pour vivre avec son époux au Bézu. Lorsque la nostalgie de son pays la prenait, elle se plaçait depuis chez elle de sorte à voir le grand chêne qui lui rappelait son cher pays. 18/ Le « gourc de la peur » À cet endroit bien nommé, sur la route de Limoux à Bouriège, sous Roquetaillade, on raconte que des passants se faisaient brigander… 19/ Camp Salvatge et la Fount d’en Signé Sous Marsès (cne de Festes-et-Saint-André), que s’est-il passé au Camp Salvatge et à la Fount d’en Signé ? 20/ Le baptistère muré de l’église de Saint-André Dans la commune de Festes-et-Saint-André, il a été récemment découvert que le baptistère dans l’église de St-André avait été muré… Grâce au renflement du mur extérieur, à un petit trou derrière un tableautin et des restes de décorations murales, le mystère a été levé. Pourquoi a-t-on monté ce mur ? 21/ L’arbre du châtelain de Festes Près de l’église Notre-Dame de Festes, sous l’Ancien Régime, le seigneur attachait à un arbre ses sujets qui n’allaient pas à la messe. Comment cela se passait-il, avant, pendant et après ? 22/ Les paysages de la vallée de la Corneilla Des reliefs, une végétation qui s’est transformée avec l’activité humaine, des voies de circulation historiques, des points de vue… 23/ Thème libre Racontez-nous une histoire, anecdote, conte ou légende de la vallée de la Corneilla dont vous avez connaissance. Pour ce thème, merci de nous indiquer l’origine de l’histoire racontée !

N’hésitez-pas à nous contacter pour de plus amples infos, des photos ... Terre de Passage

Numéro de téléphone : 04 68 69 63 39
Partager