Prix Méditerranée: Découvrez le palmarès 2018

Le prix Méditerranée, parrainé par la Ville de Perpignan, le Conseil Départemental des Pyrénées-Orientales, la Région Occitanie et la Caisse d'Epargne Languedoc-Roussillon a été fondé en 1985 à Perpignan par le Centre Méditerranéen de littérature.

Parmi les lauréats...

  • Le Prix Méditerranée a choisi de couronner cette année l'écrivain algérien Kamel Daoud qui reçoit le prix Méditerranée 2018 pour son deuxième roman Zabor, ou les psaumes. Paru en France aux éditions Actes sud, le roman est édité à Alger par les éditions Barzakh. 

    Né en 1970 à Mostaganem (300 km à l’ouest d’Alger), Kamel Daoud a suivi des études de lettres françaises après un bac en mathématiques. Il est journaliste au Quotidien d’Oran – troisième quotidien national francophone d’Algérie –, où il a longtemps été rédacteur en chef et où il tient depuis douze ans la chronique quotidienne la plus lue d’Algérie. Ses articles sont régulièrement repris par la presse française (Libération, Le Monde, Courrier international...). Il vit à Oran. Son premier roman, Meursault, contre-enquête, traduit dans une trentaine de langues (réponse littéraire à L'étranger de Camus), a rencontré un immense succès dans le monde entier et a notamment reçu en 2015 le prix Goncourt du premier roman. Kamel Daoud, est né, en 1970, dans une famille dépourvue de livres. A travers le personnage d’Ismaël, dit Zabor, narrateur de ­Zabor ou Les Psaumes, Kamel Daoud décrit un miracle dont il fit, sans doute, l’expérience : la naissance à la littérature.
     
  • L'ouvrage de Daniel Mendelsohn, Une odyssée, Un père, un fils, une épopée traduit de l'anglais (Etats-Unis) chez Flammarion a reçu de son côté le Prix Méditerranée étranger 2018.
    Né à Long Island en 1960, Daniel Mendelsohn devient, après des études de lettres classiques, critique littéraire. Traduit dans une douzaine de pays, Les disparus ont été couronnés par de nombreux prix littéraires dont le prix Médicis étranger et le prix Lire du meilleur livre de l'année 2007. Il est aujourd’hui professeur de littérature classique à Bard College aux Etats-Unis, Daniel Mendelsohn, est l'un des contributeurs majeurs de la célèbre New York Review of Books. L’auteur évoque dans son récit distingué par le Prix Méditerranée sa relation à son père dans une lumineuse analyse littéraire et autobiographique.
  • Le jury a attribué une mention spéciale au roman de l'écrivain albanais Bashkim Shehu. Dans l’Albanie totalitaire du second XXe siècle mise en scène par Le jeu, la chute du ciel, l’existence d’Aleks Krasta, condamné sans savoir pourquoi comme « traître à la patrie », témoigne pour des milliers d’autres, qui ont chacun « un livre entier à raconter »…​
     
  • Le jury a également été touché par le premier roman de Cyril Dion, Imago. En suivant les trajectoires de personnages entre la France et la Palestine, le lecteur voyage dans les méandres d’identités en quête de libération. Une voie profonde et subtile emprunte d’humanisme.
    Réalisateur, scénariste, auteur, poète, Cyril Dion est notamment le coréalisateur, avec Mélanie Laurent, du film Demain. Son documentaire, récompensé d’un César et vu par plus d’un million de spectateurs, a renouvelé la façon de traiter de l'écologie en France. On y trouve des solutions concrètes aux problèmes d’aujourd’hui puisqu’il traite 5 sujets essentiels : l’alimentation, l’énergie, l’éducation, l’économie et la démocratie.  


Le film Demain sera projeté à Perpignan, en présence de Cyril Dion lors des cérémonies de remise des prix Méditerranée 2018.

Le palmarès des Prix Méditerranée 2018 :

Le 33ième prix Méditerranée à Kamel Daoud  pour son roman Zabor ou les Psaumes (Actes-Sud).
Le prix Méditerranée étranger 2018 à l’écrivain américain Daniel Mendelsohn pour son récit traduit en français, sous le titre Une odyssée, Un père, un fils, une épopée par Clothilde Meyer et Isabelle D. Taudière (Flammarion).
Une mention spéciale du jury est attribuée à l'écrivain albanais Bashkim Shehu pour son roman traduit par Michel Aubry, sous le titre Le jeu, la chute du ciel (Editions des quatre vivants).
Le Prix Méditerranée du Premier roman 2018 à Cyril Dion pour Imago (Actes Sud).
Le Prix Méditerranée de l’essai 2018 à Pierre Ducrozet pour Barcelone, histoire, Promenades, anthologie et dictionnaire (Robert-Laffont)
Le prix Méditerranée Poésie 2018 à Emmanuel Moses pour son recueil Dieu est à l'arrêt du tram (Gallimard)
Le Prix Méditerranée Roussillon 2018 à Cali pour son premier roman Seuls les enfants savent aimer (Cherche-Midi)
Le prix Méditerranée du livre d’art 2018 distingue dans la série Beaux livres Shakespeare à Venise, Le Marchand de Venise et Othello, illustrés par la Renaissance vénitienne (Diane de Sellier) et dans la série « Catalogues », Jacques Majorelle de Félix et Amélie Marcilhac (Norma)
Le prix Méditerranée des Lycéens 2018 à Sébastien Spitzer pour Ces rêves qu'on piétine (L'Observatoire)
Le jury de la première édition du prix Méditerranée Polar 2018 a dévoilé le nom de ses deux lauréats. Les deux auteurs recevront leurs prix lors du festival Méditerranée Polar et Aventure de Port-Barcarès (8-10 juin).  Gilda Piersanti reçoit le prix Méditerranée Polar 2018 pour Illusion tragique (Le Passage). Le prix Méditerranée Polar du premier roman 2018 a été attribué à Olivier Bal pour Les limbes (Saxus)

La cérémonie de remise des Prix Méditerranée 2018 se déroulera le samedi 6 octobre 2018 à 15h dans les salons de l’hôtel Pams.  

Plus d'informations sur le site de CML

 
Javascript is required to view this map.
Partager