Prix des lecteurs des bibliothèques de la Ville de Paris 2018

Yves Flank, Transport (L’Antilope, 2017)

Depuis vingt ans, l’opération Premiers romans des bibliothèques de la Ville de Paris a pour but de faire découvrir et mettre en valeur le travail de nouveaux auteurs francophones. Découvrez la sélection 2018, parmi laquelle figurent Yves Flank et les éditions du Rouergue :

  • Jean-Baptiste Andrea, Ma reine (L’Iconoclaste, 2017)  
  • Clarence Boulay, Tristan (S. Wespieser, 2018)
  • Olivier Chantraine, Un élément perturbateur (Gallimard, 2017)  
  • Yves FlankTransport (L’Antilope, 2017)

« Mon amour, mon amour, ô mon amour, maintenant je crie en plein visage. Vas-tu pleurer, vas-tu revenir, délaisser tes ombres et me sourire, répondre à cette attente infernale, m'empêcher de sombrer de trop de solitude ? Je voudrais lacérer ton épaule, cracher un venin verdâtre, t'anéantir de mes pensées, souffler sur ma douleur, t'aimer intensément. Tu entends, tu entends ? »Sur le trajet vers l'inéluctable, se croisent les pensées de l'homme brun et de la femme rousse. Avec l'homme brun, on entend, voit, sent tout ce qui se passe dans le wagon. Avec la femme rousse, on partage la passion amoureuse qu'elle chante dans sa tête, le grand amour qu'elle appelle à son secours.

  • Violaine Huisman, Fugitive parce que reine (Gallimard, 2018)
  • David Lopez, Fief (Seuil, 2017)
  • Marion Messina, Faux départ (Dilettante, 2017)
  • Guillaume Poix, Les fils conducteurs (Verticales, 2017)
  • Marie Richeux, Climats de France (S. Wespieser, 2017)
  • Pierre Souchon, Encore vivant (Rouergue, 2017) 

Alors qu'il vient de se marier avec une jeune femme de la grande bourgeoisie, l'auteur, bipolaire en grave crise maniaco-dépressive, est emmené en hôpital psychiatrique. Enfermé une nouvelle fois, il nous plonge au coeur de l'humanité de chacun, et son regard se porte avec la même acuité sur les internés, sur le monde paysan dont il est issu ou sur le milieu de la grande bourgeoisie auquel il se frotte. Il est rare de lire des pages aussi fortes sur la maladie psychiatrique, vue de l'intérieur de celui qui la vit. 

Pour cette édition 2017-2018, l’opération Premiers romans change de forme en devenant le Prix du premier roman des lecteurs des bibliothèques de la Ville de Paris. Depuis ce 17 mars, les lecteurs des bibliothèques parisiennes, accompagnés d’un jury, composé d’usagers des bibliothèques, de Thomas B. Reverdy, parrain de l’opération, et de Sandrina Martins, directrice du Carreau du Temple, pourront ainsi voter, en ligne sur www.bibliotheques.paris.fr pour leur roman préféré, parmi une sélection de dix titres. 

Le prix sera remis le 26 mai prochain au Carreau du Temple. 

 
Partager