Loi "Anti-Amazon", un bilan en demi-teinte

Rappel du contenu de la loi

Dans l’ensemble des auditions réalisées pour l’évaluation 2018, se reflète la défense du secteur du livre en France ainsi que l’attachement aux librairies indépendantes. Dans le cadre de la loi de 2014, il s’agissait d’encadrer les conditions de ventes de livres à distance, ciblant ainsi directement le géant Amazon accusé d’hégémonie. Pour ce faire, la loi interdisait la gratuité des frais de ports et interdisait le cumul des 5% de remises.

Un bilan mitigé 

Le rapport d’évaluation de la loi « Anti-Amazon » était discuté le 11 avril au sein de la commission des affaires culturelles et de l’éducation de l’Assemblé nationale. Un député reconnait que le bilan est en « demi-teinte », puisque Amazon a rapidement trouvé la parade : fixer le coup d’envoi à 1 centime. Néanmoins, la loi a quand même eu un effet bénéfique pour la chaîne du livre en France : il est devenu plus avantageux d’acheter en librairie avec la décote de 5% que de commander en ligne.

 
Partager