Les mutations de la BD, le 23 septembre à Perpignan

Sur le modèle de la journée « A chacun son état de lire : les mutations de la littérature jeunesse » qui a eu lieu au Vigan en mai 2015, une journée sur les mutations de la BD est prévue le vendredi 23 septembre 2016 au Couvent des Minimes à Perpignan. Elle se réalise en partenariat avec le Festival international del Disc et de la bande dessinée (FID & BD) et la Ville de Perpignan, qui aura lieu du 23 au 25 septembre.

Ces journées illustrent la transformation des métiers de la création (en 2015, les auteurs et illustrateur jeunesse, en 2016, les scénaristes et les dessinateurs BD) et les problématiques actuelles liées à la porosité des secteurs culturels.

Elles sont destinées à tous les professionnels du livre, permettant ainsi une meilleure compréhension de l’évolution d’un métier (gratuite et sur inscription).

Programme

Vendredi 23 septembre - 9h-17h
Chapelle basse / Couvent des Minimes à Perpignan (12 rue Louis Bausil)

9h-9h30 : Accueil et émargement

9h30-10h : Ouverture et discours

10h-11h : Intervention inaugurale : Les mutation(s) de la bande dessinée
Avec Benoît Berthou, maître de conférence et spécialiste de la bande dessinée.

11h-12h30 : Table ronde : Les mutations du genre BD : Aujourd’hui, qu’est-ce que cela suppose dans la chaîne du livre ?
Animé par Benoît Berthou.
Avec Edith, auteure,
Jean-François Malet, de la librairie Bédé en bulles à Perpignan,
Jean Casagran, fondateur du FID&BD,
Timothée Guédon, responsable éditorial de Kana éditions,
Dominique Neau, bibliothécaire à la Médiathèque départementale Claude Simon des Pyrénées-Orientales.
Echanges avec la salle

12h30-14h : Déjeuner libre

14h-15h15 : La BD, une autre écriture : sortir des sentiers battus
Animé par Cécile Jodlowski-Perra, directrice de LR livre et lecture.
Avec Laurent Bonneau, auteur,
Riff Reb's, auteur,
Olivier Sztejnfater des éditions Comix Buro,
Sébastien Célimon, directeur du développement numérique chez Glénat édition.
Echanges avec la salle

15h45-17h : Intermède
Démonstration de gravure par Marie Meier,
Projection de La Misère, court-métrage, réalisation Thierry Guitard et scénario Miriana Mislov.

15h45-17h : Le décloisonnement de la BD
Animé par Céline Guelton-Thomasset, chargée de mission auteurs, vie littéraire et médiation à LR livre et lecture.
Avec Camille Escoubet des éditions Super Loto,
Marie Meier, illustratrice et graveuse,
Edmond Baudoin, auteur, illustrateur, dessinateur,
Miriana Mislov, auteure, scénariste et traductrice,
Thierry Guitard, auteur, dessinateur.
Echanges avec la salle

La librairie Bédé en bulles proposera une table de vente et de présentation.

Soirée d'ouverture du festival organisée par le FID & BD à Perpignan

19h : DJ battle
Au Catalunya Sound Social Club (7, Rue Fabriques Nadal)
Avec Riff Reb's, Pascal Comelade, Raph Dumas, Lionel Limiñanas et Juan Casagran.
Gratuit.

21h : Concerts dessinés
A El Médiator (Avenue du Général Leclerc)
Avec Cavale (jazz) puis Jean-Laurent Chartron (guitariste blues) accompagnés d'Edmond Baudoin au dessin.
Gratuit.
En partenariat avec LR livre et lecture

Samedi 24 septembre 2016
11h : Signature de la Charte des manifestations littéraires en LR, Inauguration du festival et vernissage des expositions

A la Chapelle du Tiers-Ordre (Place de la Révolution Française)
Avec LR livre et lecture, l’association FID&BD et la Mairie de Perpignan

Inscription

Journée professionnelle gratuite sur inscription. Déjeuner libre.

En ligne en remplissant le formulaire avant le 20 septembre

Les intervenants

Edmond Baudoin
Naissance le 23 Avril 1943 à Nice.
Je suis sorti de l’école à 16 ans. J’ai été "appelé sous les drapeaux" en 1962 et parce que je tirais trop bien au fusil, et qu’on avait besoin de moi pour des concours en France, je ne suis pas parti faire la guerre en Algérie. J’ai travaillé ensuite en "qualité" de comptable pour un Palace de Nice (Le Plaza).
Vers l’âge de 30 ans, l’idée de mourir sans faire du dessin tous les jours de ma vie m’est devenue insupportable. J’ai alors quitté la comptabilité pour retourner dans mon rêve d’enfant. Personne ne m’attendait dans le "monde de l’art", j’étais un peu fou et pauvre pendant une dizaine d’années. (La pauvreté dans les années soixante-dix était plus supportable que celle d’aujourd’hui, il me semble). Aujourd’hui, dans un monde où les borgnes sont rois, je suis célèbre et vit (bien) en faisant des petits mickeys.
Le dessin m’a emmené à la bande dessinée qui m’a fait découvrir le bonheur d’écrire. Je me l’interdisais à cause d’un passé de nullité scolaire dans les domaines de l’orthographe et de la grammaire (merci les correcteurs). Par un chemin compliqué la bande dessinée m’a emmené vers la danse contemporaine, j’ai participé à la création de spectacles avec Béatrice Mazalto et Carol Vanni. La modernité de cet art a grandement influencé mon travail de narration avec les cases et les bulles. La danse m’a fait aimer la musique. J’ai fait des performances avec des musiciens, (jazz, rock, et classique).
La bande dessinée m'a fait voyager dans le monde entier pour des conférences, des expositions, des spectacles, des travaux de bandes dessinées. Uruguay, Argentine, Colombie, Chine, Inde, Japon, Egypte, Maroc, Liban, Roumanie, Italie, Espagne, Hollande, Suisse, Suède, Russie, Chili, Venezuela, Mexique, Cuba, Brésil, Québec (où j'ai été trois ans professeur dans l'université de Gatineau).
Mon premier livre de bande dessinée a été publié en 1981, j’en ai fait depuis, une cinquantaine, plus des travaux d’illustrations de textes adultes et enfants. J’ai travaillé avec Le Clézio, Fred Vargas, Frank, Jacques Lob, L’abbé Pierre, Céline Wagner, Tahar Ben Jelloun, Philippe Chartron, Carol Vanni, Mircea Cartarescu. Mais la plupart du temps, j’ai été mon propre scénariste.
Certains de mes livres ont eu des prix à Angoulême (Couma Acco meilleur Album en 1992, Le Portrait meilleur scénario en 1995). Fred Vargas a eu le prix du meilleur scénario en 2000 avec Les Quatre Fleuves. J’ai travaillé et je travaille toujours pour différents éditeurs (aujourd’hui principalement pour L’Association, Gallimard, Six Pieds sous Terre et Dupuis).
J’ai fait de la bande dessinée pendant deux ans pour les éditions Kodansha un éditeur Japonais. J’ai fait deux livres à quatre mains avec Troubs, Viva la Vida au Mexique et Le Goût de la Terre en Colombie, et puis Les Rêveurs Lunaires avec Cédric Villani.
Deux documentaires ont été réalisés sur mon nom, Un chemin avec Baudoin de Jacques Samson et Christophe Camoirano (Girelle Production) et Edmond (Un portrait de Baudoin) de Laetitia Carton (Kaléo Film). Sortie en DVD en avril 2016 à l’Association (avec une bande dessinée appelée Éloge de l’Impuissance).
Je peins aussi, dans ce domaine je suis un débutant. Il me faut donc vivre encore longtemps.
Je suis grand-père de huit petits-enfants, pour l’instant.
Dernière parution : Méditerranée, éd. Gamllimard jeunesse, 2016.
En savoir plus www.edmondbaudoin.com

Benoît Berthou
Maître de conférences à l'université Paris 13 où il dirige le Master « Culture, Média », Benoît Berthou est le fondateur et le directeur de la revue Comicalités. Etudes de culture graphique. Membre du LABSIC, il mène des recherches sur la place et le devenir du dessin au sein des industries culturelles en s'intéressant aux modes de réception (analyse sociologique des publics), de circulation (processus d’adaptation) et de création (modes de conception et de financement) de productions dessinées.
Dernière parution : Editer la bande dessinée, éd. Electre Le cercle de la librairie, 2016.
En savoir plus comicalites.revues.org et labsic.univ-paris13.fr
©Nicolas Guérin

Laurent Bonneau
Né en 1988 à Bordeaux, Laurent Bonneau suit un cursus artistique dès le lycée, afin de poursuivre par la suite ses études en cinéma d'animation à l'école Estienne pendant deux ans. Il signe avec son frère chez Dargaud pour la trilogie Metropolitan lors de sa deuxième année, avant d'entrer en 2008 à l'École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris en section Photo-Vidéo. Désormais diplômé, il vit à Narbonne, en continuant l'alliance du dessin avec la réalisation de courts métrages.
Dernière parution : Nouvelles graphiques d'Afrique, éd. Des ronds dans l'O, 2015.
En savoir plus www.laurentbonneau.com et www.lr2l.fr/acteur/bonneau-laurent-narbonne.html

Sébastien Célimon, Editions Glénat
Directeur du développement numérique / Digital manager
En savoir plus www.glenat.com

 

Edith
Née à Marseille en 1960, je vis au Havre.
Après des études à l'ENSAD à Paris, je rejoins l'atelier Asylum avec Riff Reb's, Cromwell et Arthur Qwak entre autres.
Depuis 1990, date de la parution de mon premier album Sati, j'ai alterné les albums de bandes dessinées et les albums jeunesse.
J'ai travaillé avec différents scénaristes : Yann, Corcal, Rascal sur ces différentes productions.
La série Basil et Victoria a été adaptée en 1993 par le studio d'animation Ellipse pour la télévision.
Actuellement je travaille sur un album avec Zidrou au scénario pour la collection Noctambule aux éditions Soleil.
Ma dernière parution est un album jeunesse, L'œuf du loup, avec Rascal au scénario, pour les éditions Pastel/Ecole des loisirs.
Dernière parution : L'œuf du loup, scénario Rascal, éd. Pastel/Ecole des loisirs, 2016.
En savoir plus www.editions-delcourt.fr/auteur/edith.html

Camille Escoubet, Editions Super Loto
Super Loto Éditions c'est, au cœur du grand boulier de la vie, d'abord et surtout l'ambition de quelques amis passionnés de bande dessinée, de graphisme, d'illustration et de belles impressions, à destination d'autres amies et amis et inconnues et inconnus, tous aussi fauchés les uns que les autres (même si les non-fauchés sont aussi admis dans le cercle des lecteurs).
Le but de cette maison ? Faire de beaux livres. L'amour de la qualité, ça vous parle ? Parce que si c'est le cas, sachez que nous, nous aimons tellement la qualité que nous faisons l'amour à chaque ouvrage qui sort des presses. C'est ça la qualité Super Loto. Les professionnels du livre sont au service de l'artiste : pas le contraire. On en a tous trop vu des artistes rincés, au bout du rouleau, prêts à faire une connerie, le cœur fatigué, les traits tirés, les mains comme des pieds de vignes, creusées par le boulot et la fatigue. Tout ça à cause d'éditeurs arrogants et sans scrupules autant que d'ouvriers de l'impression préférant leurs congés payés au boulot bien fait ; et par là même entraînant sans le savoir ces même artistes, à bout de nerfs, dans leur course effrénée vers l'apathie et le marasme collectif.
Bref vers le néant, le rien, ou même pire : vers le communisme.
C'est pourquoi nous avons choisi de réaliser nous-mêmes les ouvrages que nous proposons : chez nous, l'artiste voit son travail être imprimé avec les techniques qui lui sont le plus adaptées. C'est l'amener aussi à explorer des nouvelles manières de reproduire son travail, notamment par les techniques d'impressions artisanales (qui coûtent moins cher en électricité). Mais mieux encore : dans un souci évident de bénéficier d'une main d’œuvre gratuite, l'artiste lui-même est encouragé à participer à la fabrication de son ouvrage. Ce qui garantit au public d'avoir entre les mains la reproduction la plus fidèle possible de l'œuvre et de l'idée que s'en faisait son créateur au début du projet, parfois avant même que celui-ci n'ai eu conscience de ce qu'il était en train de faire.
Grain de maïs sur le carton de Loto : chez SLE, nous gardons à l'esprit que de beaux ouvrages ne doivent pas qu'être nécessairement accessibles à une élite bruyante des vernissages huppés de la grande ville où qu'il y a plein de lumières (même la nuit). Le livre doit pouvoir se toucher (bande de ringards d'Internet), à la ville comme dans les champs, dans les galeries d'art contemporain comme dans les salles polyvalentes.
Il n'est rien de dire que tout ceci fait d'ores et déjà deSuper Loto Éditions une maison d'excellence, de mythes et légendes. Comme si les artistes publiés chez nous étaient des phœnix de jade et d'encens, qui vous enverraient directement leurs œuvres depuis leur lit de coton et de soie, jusque dans vos mains remplies d'or, de diamants et d'eurodollars, que vous nous donneriez en échange pour qu’on parte dans les îles grecques qu'on aurait acheté à un prix extrêmement avantageux.
En savoir plus www.superlotoeditions.fr

Timothée Guédon, Editions Kana
Responsable éditorial
En savoir plus www.kana.fr

Thierry Guitard
À partir de 1992, Thierry Guitard dessine pour la presse, entre autres pour Libération, Rock & Folk, Nova, Marie Claire, Politis, CQFD (journal), The New Yorker, etc. et illustre des textes d’auteurs pour l’édition (Jack London, Gaston Leroux, etc.).
Il est l’auteur de bandes dessinées telles que Double violence (éd. Verticales) ou La Véritable histoire de John Dillinger (éd. Denoël). Il a réalisé deux courts métrages d’animation intitulés Les Pauvres (Cargo films) et La Misère (Red Lion productions). Il travaille actuellement sur son autobiographie en bande dessinée.
Dernière parution : Coup pour coup : les spadassins de Midas, de Jack London, traduit de l'anglais par Philippe Mortimer, éd. Libertalia, 2015.
En savoir plus www.thierryguitard.net

Jean-François Malet
Librairie Bédé en bulles de Perpignan
En savoir plus www.lr2l.fr/acteur/bEdE-en-bulles-librairie-perpignan.html

Marie Meier
Mon travail plastique a muté à de nombreuses reprises. Il a été sources d’interrogations et de recherches, sources de plaisir et de désamour.
J’ai commencé par la peinture, par un travail autour d’une mythologie personnelle cathartique axé essentiellement sur le ressenti de mon propre corps et soumis à mon rapport à la maladie.
Cette phase fut assez longue et m’a permis de poser les bases de la construction de mes images, de comprendre leur fonctionnement interne et de déployer ma narration. Cette phase m’a aussi amené à l’illustration que j’ai pratiqué pendant un certain nombre d’années.
Depuis deux ans je ressens le besoin de revenir à une liberté plus grande et au fondement même de mon travail bien qu’il reste figuratif et narratif. Je cherche à m’échapper du désir des autres pour retrouver le mien.
Et comme un pèlerin qui a beaucoup voyagé, je reviens sur mes terres, au commencement, à la source. A la différence près que la catharsis n’est plus un exercice introspectif mais elle se nourrit de l’extérieur. Ce n’est plus ma douleur le sujet mais les douleurs du monde qui m’entoure. Les faits que je raconte sont réels, tirés de faits divers, de faits d’actualité puis digérés et dits avec mes « mots ». Mon propos est volontiers féministe, donnant aux femmes une place souvent prépondérante que ce soit pour rappeler leurs souffrances ou/et de leur forces.
Les images sont construites à partir de ma culture visuelle résiduelle, voir inconsciente très marquée par mes recherches autour de l’imagerie populaire: images pieuses, folk art ou naïves. J’aime la simplicité complexe de ces productions, la force qui en émane. C’est aussi un répertoire immense de forme et de fond. Comme le dit Champfleury « Elle (tient) une place au premier rang dans l’histoire des mœurs ».
Je suis une montreuse d’image et comme dirait Gérard Lattier « Je raconte ce que les gens dérouillent et à quoi ils échappent ». Corps suppliciés et grotesques, corps tatoués et marqués, monstres et chimères, corps nus et visages masqués.
Dernière publication : Les enfers du rock, texte Philippe Manœuvre, éd. Tana, 2009.
En savoir plus www.mariemeier.org

Miriana Mislov
Née en 1966, Miriana Mislov est une auteure et scénariste d’origine yougoslave. Elle a écrit notamment La Bourse ou la Vie (éd. L’Insomniaque, 2014), le scénario du roman graphique La Véritable Histoire de John Dillinger (éd. Denoël, 2009) et celui de la bande dessinée Allons enfants… (éd. System Comics, 2014) dans l’ouvrage collectif Lignes de Front consacré à la Première Guerre Mondiale. Elle est la scénariste du film d’animation La Misère (Red Lion Productions, 2015), réalisé par son compagnon le dessinateur Thierry Guitard. Elle a également traduit des bandes dessinées pour les éditions L’Association et l’hebdomadaire Courrier International.
Dernière parution : La véritable histoire de John Dillinger : ennemi public n°1, dessin Thierry Guitard, éd. Denoël Graphic, 2009.

Dominique Neau
Bibliothécaire à la Médiathèque départementale Claude Simon des Pyrénées-Orientales
En savoir plus www.mediatheque66.fr

Riff Reb’s
Riff Reb’s né en 1960 en Algérie puis sa famille décide de revenir en France, suite aux événements, et s’installe au Havre. En 1984, il rencontre Qwak à Paris alors qu’il suit les courts des Arts Déco. Ils vont fonder l’atelier Asylum, où les rejoindront Edith, Cromwell… Ils vont travailler ensemble sur le célèbre dessin animé, Les mondes engloutis. Avec Cromwell, Riff créera la série de bande dessinée, Le bal de la sueur, qui compte trois tomes chez trois éditeurs différents (EDS, Glénat et Soleil).
Riff Reb’s crée seul la série Myrtil Fauvette (éd. Humanoïdes associés) dont le premier tome sort en 1990. Après avoir réalisé avec Cromwell le troisième tome du Bal de la Sueur, il dessine la série Glam et Comet (éd. Albin Michel).
Plus récemment, il a réalisé seul, dans la collection Noctambule chez Soleil, A bord de l’étoile Matutine et Le loup des mers, ouvrage pour lequel il reçoit le 1er prix de la BD Fnac. Le troisième tome de sa trilogie maritime, Des hommes à la mer, est sorti à l’automne 2014. En 2016, il revient avec une bande dessinée jeunesse, Qu’ils y restent (éd. de la Gouttière), réalisée avec Régis Lejonc et Pascal Mériaux.
Dernière parution : La carotte aux étoiles, scénario Régis Lejonc, d'après une histoire originale de Thierry Murat, éd. de la Gouttière, 2016.

Olivier Sztejnfater, Editions Comix Buro
Maison d’édition située à Montpellier
En savoir plus www.comixburo.com

 

Renseignement

Languedoc-Roussillon livre et lecture
Céline Guelton-Thomasset, chargée de mission Auteurs, vie littéraire et médiation
Tel. 04 67 17 94 73
celine.thomasset@lr2l.fr

Le 28e FID & BD de Perpignan

Cette année, le Festival international del Disc et de la bande dessinée de Perpignan fêtera sa 28e édition. Consacré à la musique et à la BD, le festival propose des séances de dédicaces, des expositions, des concerts, des stands librairies et disquaires, et pleins de surprises du vendredi 23 au dimanche 25 septembre 2016.

Auteurs invités : Baru, Édith, Frédéric Bézian, Alexandre Clérisse, Jean-Claude Denis, Julien CDM, Jean Solé, Riff Reb’s, Mezzo, Jampur Fraize, Marie Meier, Thierry Guitard, Seb, Aurélio, Elric Dufau, Edmond Baudoin, Patrice Killoffer, Philippe Manoeuvre, Patricio Nadal.

Exposition anniversaire pour les 400 ans de la mort de Cervantès.

Suivez l'événement sur www.facebook.com/festivaldudisquebd

Partenaires

LR livre et lecture bénéficie du soutien de la DRAC et de la Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées, du Feder en Languedoc-Roussillon et du Conseil départemental de l’Aude. Cette journée bénéficie du soutien particulier de la Sofia-Actions culturelles, du CFC (Centre français d'exploitation du droit de copie), du Conseil départemental des Pyrénées-Orientales et du partenariat du Festival et de l'association FID & BD, de la Ville de Perpignan, du SNE Groupe des éditeurs BD et du CRL Midi-Pyrénées.

 

             

 
Javascript is required to view this map.
Partager