Les dépenses culturelles des collectivités territoriales 2016-2017

Le Deps (ministère de la Culture) publie dans la collection « Culture chiffres » les résultats de l’enquête sur les dépenses culturelles des collectivités territoriales de plus de 3500 habitants en 2014.

Les collectivités territoriales contribuent, au côté de l’État, au financement public de la culture à l’échelle nationale. En 2014, la dépense culturelle consolidée de l’ensemble des collectivités de plus de 3 500 habitants s’élève à 9,3 milliards d’euros, soit un montant de 143 euros par habitant si l’on rapporte cette somme à la population nationale. À titre de comparaison, l’ensemble des dépenses de l’État en matière de culture (budget des différents ministères, taxes fiscales affectées et dépenses fiscales) s’élevait la même année 9,2 milliards d’euros, dont 3,4 milliards d’euros pour le ministère de la Culture.

L’ensemble des communes et de leurs groupements réalisent plus des trois quarts du total des dépenses culturelles des collectivités territoriales (77 %, soit 7,2 milliards d’euros). Les départements contribuent à hauteur de près de 1,4 milliard d’euros (15 %) et les régions pour un peu moins de 800 millions d’euros (8 %). Pour la première fois, la contribution des communes de 3 500 à 10 000 habitants et de leurs groupements à fiscalité propre a pu être prise en compte dans l’enquête : leurs dépenses culturelles représentent près de 1,1 milliard d’euros.

L’effort culturel des communes et de leurs intercommunalités, soit la part financière que les collectivités consacrent à la culture dans leurs budgets globaux, est plus élevé en moyenne que celui des départements et des régions, respectivement 7,5 %, 1,8 % et 2,7 %.

La majorité (56 %) des dépenses culturelles territoriales bénéficient au soutien à la création et à la diffusion artistique (pour 5,2 milliards d’euros), la conservation et la diffusion patrimoniale recevant près de 40 % des dépenses totales (soit 3,6 milliards d’euros). Communes et intercommunalités financent en priorité les équipements et services culturels de proximité pour leurs habitants, comme en témoigne l’importance des dépenses consacrées aux bibliothèques et médiathèques, à l’action culturelle et à la création et diffusion des spectacles vivants (musique, art lyrique, danse, théâtre…) dont une partie est dévolue aux établissements d’enseignement artistique (conservatoires, écoles d’art, etc.).

Si les dépenses culturelles des collectivités territoriales sont dans l’ensemble relativement stables depuis 2010 (+ 1 % à champ constant), elles n’ont pas évolué de la même façon selon les collectivités : les régions (+ 6 %) et surtout les intercommunalités (+ 26 %) ont été dynamiques, tandis que les dépenses culturelles des communes et celles des départements ont en revanche diminué (respectivement – 2 % et – 9 %).

Télécharger : "Note de conjoncture sur les dépenses culturelles des collectivités territoriales 2016-2018" | OPC, 2018. 

Source : Fill

 
Partager