Le SCELF abandonne la perception des droits sur les lectures

Communiqué de presse : SCELF du 26/06/2018

Suite à une réunion de concertation au Ministère dela culture le 12 juin 2018, réunissant les représentants des bibliothèques, des auteurs et des éditeurs, et faute d'accord entre l'ensemble des parties quant au champ de perception de la SCELF au titre des lectures à voix haute, celle-ci a décidé de mettr eun terme à la perception de ces droits à un niveau collectif.

Cette exploitation dérivée des oeuvres littéraires relèvera donc désormais de la compétences de chaque éditeur, les laissant libres d'appliquer leur propre politique de perception.

Cette décision, ratifiée par le Conseild 'Administration de la SCELF et l'Assemblée Générale du 15 juin dernier, prend effet à compter du 1er septembre 2018.

Pour info www.scelf.fr

 
Partager