La Réforme protestante éclairée par le patrimoine

Protestantismes et images
 
Dans le cadre de la célébration des 500 ans de la Réforme protestante, un riche programe d'expositions et de rencontres est à découvrir en 2017 et 2018, et en particulier le réseau de manifestations "500 ans de protestantisme entre Cévennes et Méditerranée"
 

"Protestantismes et images", au Carré d'Art Bibliothèque

Du mardi 12 septembre au dimanche 03 décembre 2017
Cette exposition explore la relation duelle qu'entretient la Réforme protestante avec les images, entre condamnation de leur culte et leur utilisation pédagogique et mémorielle. La Bibliothèque du Carré d'Art, le Musée du Vieux Nîmes et le Musée des Beaux-arts ont réuni leurs collections à cet effet.
 

Pour aller plus loin

La tentation des livres : Louis Médard protestant, au musée Médard de Lunel.

Du mardi 14 juin au vendredi 22 juin 2018

Le musée Médard propose une exposition jusqu'au samedi 23 Septembre autour des convictions religieuses du commerçant et bibliophile français Louis Médard. Ce dernier disposait en effet d'ouvrages significatifs dans sa collection, comme les pamphlets contre les catholiques. L'exposition permet également de faire écho à la présence de protestants à Lunel. 
 
 

Figures protestantes gardoises XVIe – XXe siècles, aux Archives départementales du Gard

Du mercredi 4 juillet 2017 au samedi 23 septembre 2018

Cette exposition nous plonge dans les évènements qui se sont déroulés sur l’ensemble du territoire gardois pendant plus de deux siècles de guerre opposant catholiques et protestants.
 

A paraître : La passion des Anabaptistes chez 6 pieds sous terre

Sur cette même thématique, ne manquez pas également la parution de l'intégrale de La passion des Anabaptistes, récit en bande dessinée, de David Vandermeulen & Ambre, aux éditions 6 Pieds sous terre.
 
L’histoire des anabaptistes de Münster est une histoire vraie, peu connue, mais très riche de sens. Elle se passe dans l’Allemagne de 1500 à 1536, à l’époque de Luther, d’Érasme et de Dürer. L’anabaptisme fut un mouvement sectaire protestant révolutionnaire. Les anabaptistes étaient ce que l’on a appelé des millénaristes, c’est à dire des gens qui, contrairement au christianisme orthodoxe, ne croyaient pas que l’homme était né mauvais, mais bon. Ceci eut une conséquence philosophique absolument majeure : le salut pouvait dès lors s’obtenir directement sur terre. Cette conception bouscula de beaucoup la configuration théologique de l’époque et fut la porte ouverte à toutes les interprétations et dérives. Les anabaptistes poussèrent l’idée dans sa voie la plus radicale : le partage et la communion des biens dans l’établissement d’un paradis terrestre étaient enfin possible. 
 
Partager