La littérature augmentée, un atelier avec Chloé Delaume

title; ?>

Auteurs
Chloée Delaume

LR livre et lecture est partenaire depuis 2013 du laboratoire de recherche sur les littératures du XXIe siècle (le RIRRA21) de l'Université Paul Valéry Montpellier 3, sur l'organisation de journées d'étude à l'université.

Avec des titres provoquants, "La Fin du Livre" en 2013, "La Mort du Livre" en 2014, ces journées d'étude ont pour objectif de remuer les consciences en abordant les problématiques du livre liées au numérique tout en se basant sur des faits historiques.

L'atelier "La littérature augmentée"

L'année dernière, nous avions proposé un atelier avec François Bon intitulé "Ecrire avec le web". Cette année, l'auteure invitée sera Chloé Delaume. Elle se propose en atelier de partager, avec les auteurs de la région et quelques étudiants, sa démarche d'écriture transmédiatique, et donc aussi augmentée, en présentant en avant-première ses prochaines publications.

L'atelier s'intitulera "La littérature augmentée" et aura lieu le mardi 4 novembre de 14h à 18h à Montpellier (en salle 003 sur le site Saint-Charles, place Albert 1er).

L'atelier est gratuit, nous ouvrons les inscriptions à 7 auteurs du Languedoc-Roussillon jusqu'au vendredi 31 octobre.

L'atelier est complet. Les inscriptions ne sont plus prises en compte.

L'après-midi d'étude "S'écrire par-delà le papier"

Pour faire suite à cet atelier, une après-midi d'étude sera réservée à l'oeuvre de Chloé Delaume le lendemain. Voici le programme prévisionnel :

Mercredi 5 novembre 2014 de 14h à 19h
"S'écrire par-delà le papier" : Hybridation des formes et des supports dans l'œuvre autofictionnelle de Chloé Delaume
Université Paul Valéry - Montpellier III - Site Saint-Charles - Salle des colloques 1

14h Ouverture de la journée d’étude par Annie Pibarot et Florence Thérond (RIRRA21)

14h30 Anaïs Guilet "Donner corps à la fiction : Les performances littéraires de Chloé Delaume"

15h00 Anne Roche "Chloé avec les vampires"

15h30 Marika Piva "Donner à sa vie une forme inédite : morphologue du carrefour et du basculement chez Chloé Delaume"

16h00 Discussion

16h30 Pause

17h Lecture par Chloé Delaume  d’extraits d’un roman en cours d’écriture

18h "S'écrire par-delà le papier" Table ronde animée par Thierry Guichard (Directeur du magazine littéraire Le Matricule des Anges)

Qui est Chloé Delaume ?

Son activité créatrice frappe par la richesse et la multiplicité des espaces médiatiques investis, qu’elle fait se croiser tout en explorant leurs spécificités : site internet, blog, chantiers sonores, jeu vidéo, films, émissions télévisées, performances multimédia. Et l’identité qui en découle est elle-même plurielle ; l’auteure est aussi éditrice, performeuse, chroniqueuse, musicienne, chanteuse… mais avant tout personnage de fiction : « Je m’appelle Chloé Delaume. Je suis un personnage de fiction. Je le dis, le redis, sans cesse partout l’affirme. Je m’écris dans des livres, des textes, des pièces sonores. J’ai décidé de devenir personnage de fiction quand j’ai réalisé que j’en étais déjà un. A cette différence près que je ne m’écrivais pas. D’autres s’en occupaient. Personnage secondaire d’une fiction familiale et figurante passive de la fiction collective. J’ai choisi l’écriture pour me réapproprier mon corps, mes faits et gestes, et mon identité. » (S’écrire mode d’emploi).

De son vrai nom Nathalie Dalain, née à Versailles le 10 mars 1973, mais d’origine franco-libanaise, elle est témoin à l’âge de dix ans du meurtre de sa mère par son père et du suicide de celui-ci. Marquée par ce drame familial, elle écrit pour maîtriser sa propre histoire et pratique l’autofiction expérimentale aux antipodes des productions culturelles de masse. Révélée au grand public en 2001 par son roman Le Cri du sablier, dans lequel elle raconte son enfance douloureuse et les traumatismes qu’elle a vécus, Chloé Delaume, très vite, cherche à sortir la littérature du livre et à varier les tribunes pour  écrire « hors des carcans traditionnels, des codes, des cadres et des chapelles ». Elle conçoit la littérature comme une arme pour résister à l’uniformisation, « dans une société où le capitalisme écrit nos vies et les contrôle », dans une réalité régie par la fiction et le storytelling. L’autofiction se fait subversive, geste politique dénonçant l’uniformisation galopante et l’avènement d’une fiction collective aliénante engendrée par les médias de masse.

L’œuvre de Chloé Delaume, travaillée par des problématiques identitaires, mais aussi esthétiques, exprime parfaitement les questionnements d’une société qui cherche à se définir. Ici la littérature prend acte des crises qui traversent la société actuelle et développe elle-même diverses stratégies de résistance vis-à-vis de la marginalisation du littéraire. L’auteure investit en effet son époque sans complexe, assumant parfaitement d’être fan du groupe Indochine, rendant hommage en 2007, dans un livre-jeu écrit à la manière des Livres dont vous êtes le héros, à l’épisode 17 de la saison 6 de Buffy the Vampire Slayer et jouant habilement avec les codes de la série télévisée américaine. Pour Corpus Simsi, cycle de travail incluant parutions diverses, blog et performances, son personnage de fiction décide de prendre résidence dans l’univers des Sims, jeu vidéo de simulation de vie, et devient « un petit personnage de jeu vidéo formaté, soumis à des règles différentes du monde réel ».

En savoir plus sur le site www.chloedelaume.net

 
Javascript is required to view this map.
Voir la version complète