Etude : Lecture publique et publics empêchés

L'étude est commandée auprès du Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie (Credoc) et a été présentée mercredi 25 janvier lors d'une journée d'étude à Paris. Elle dévoile l'investissement des bibliothèques dans des actions auprès des publics "empêchés". En effet, elle révèle que neuf bibliothèques municipales sur dix et les trois quarts des bibliothèques départementales de prêt proposent ce type d’actions. Elle montre cependant que ces actions ne sont "ni homogènes, ni généralisées".

L'étude propose un bilan à la fois qualitatif et quantitatif de ces initiatives.

Quelques chiffres

  • 87% des bibliothèques municipales ont mis en place au moins une action pour les publics empêchés (80% pour les publics en situation de handicap, 62% pour les personnes à l’hôpital, et 55% pour les personnes en prison)
  • 46% des bibliothèques publiques ont dans leurs équipes un membre ou plus formé à l’accueil ou à la mise en place d’actions pour les publics empêchés

 

Le manque de moyens, de formation des professionnels mais aussi le manque de diagnostic concernant les besoins dans ce domaine sont des freins au développement de ces actions.

Le soutien politique est en revanche un facteur déterminant dans la réussite des initiatives lancées par les bibliothèques.

7 facteurs clés de réussite ont été identifiés:

  • Sensibiliser et former les agents, faire de la médiation
  • Construire des partenariats et les conventionner
  • Inscrire les actions dans le projet d’établissement
  • Faire appel aux dispositif existants à l’échelle nationale, notamment pour obtenir des financements
  • Echanger sur les bonnes pratiques
  • Communiquer autour de ces actions pour mieux les faire connaître du public

 

> Pour en savoir plus 

> Télécharger l'étude

 
Partager