Etude de faisabilité d’un outil national de production en EAD

De septembre 2014 à l'automne 2015, les représentants des différents acteurs de l'EAD en bibiothèque (ministère de la Culture et de la Communication, ministère de l’Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Bibliothèque nationale de France, Agence bibliographique de l'Enseignement supérieur, bibliothèques municipales et bibliothèques de l’enseignement supérieur, Equipex Biblissima) se sont réunis afin d'échanger sur la mise en place d'un outil national de signalement en EAD des manuscrits et archives conservés en bibliothèques.

Ces réunions ont abouti  à une étude de faisabilité visant avant tout à dresser un état des lieux des outils existants et à faire un certain nombre de propositions de scénarios pour un outil national de production en EAD destiné avant tout aux bibliothèques.

Cette démarche vise à poursuivre et amplifier la dynamique enclenchée par la conversion rétrospective du Catalogue général des manuscrits et l’adoption d’un guide des bonnes pratiques de l’EAD dans les bibliothèques.

> L'étude de faisabilité est consultable ici

Plusieurs axes de travail ont été définis :

  • le développement d’un outil de mise à jour de la base Manuscrits et Archives du Catalogue collectif de France, en adaptant l’outil de catalogage de la BnF (PiXML) ;
  • la mise en cohérence des pratiques des producteurs de données en EAD, notamment par l’utilisation d’un référentiel commun d’autorités et d’identifiants pérennes ;
  • une collaboration entre la BnF et l’ABES sur les développements techniques de leurs outils de catalogage respectifs, par exemple le choix de l’éditeur XML.

 

Sous les auspices du Comité stratégique bibliographique, la réalisation de ces chantiers sera pilotée par un comité exécutif et nourrie par la réflexion de quatre groupes de travail consacrés aux thématiques suivantes : éditeur XML, interopérabilité des données, interfaces de saisie, et analyse des réseaux de producteurs EAD. Les livrables sont attendus pour l'automne 2017.

 
Partager