Découvrez le nouveau portail librairiesindependantes.com

page du portail

Le Syndicat national de la librairie a présenté le nouveau portail librairiesindependantes.com lors des Rencontres de La Rochelle. Il présente les livres physiques et numériques disponibles dans les librairies indépendantes les plus proches de l'internaute, potentiel client.

Destiné à rassembler les stocks de 700 librairies, soit 4 millions d'ouvrages, librairiesindependantes.com entend attirer les clients vers les librairies indépendantes, en faisant valoir la proximité de l'offre et la disponibilité, la rapidité de la livraison ainsi que le prix unique du livre.

Le but de ce portail est d'abord de fournir une adresse commune au réseau des librairies indépendantes, utile pour les campagnes nationales de communication, par exemple. « Le premier enjeu, c'était de fédérer tous les portails de spécialité ou les portails régionaux, et nous en faisons apparaître 15 sur 15 », explique Matthieu de Montchalin, le président du Syndicat de la librairie française.

« Si un portail se crée demain, l'objectif est qu'il rejoigne celui des librairies indépendantes. Nous sommes en discussion avec Canal BD, le portail de l'ALEF, les libraires du mieux-être et de l'ésotérisme, et ceux du groupement Initiales vont intégrer celui des librairies indépendantes. Si un portail spécialisé ou régional se crée, il est bien sûr le bienvenu », confirme Thomas Le Bras, chef de projet de la place de marché leslibraires.fr, qui supervise le portail librairiesindependantes.com.

Les libraires recensés n'auront pas besoin de transmettre à deux reprises leurs informations et leurs stocks : l'automatisation est assurée.

Le portail utilise les métadonnées du Fichier Exhaustif du Livre (FEL) de Dilicom, avec des compléments d'information apportés par la base bibliographique de la plateforme leslibraires.fr.

Dès que le FEL sera adapté au format ONIX, reconnu comme un standard en matière de métadonnées, le portail librairiesindependantes.com l'adoptera totalement. « L'intérêt, à travers ce site, c'est aussi de montrer aux éditeurs, diffuseurs et distributeurs que l'on fait quelque chose de leurs métadonnées », précise Thomas Le Bras. « Même si le FEL est distribué de manière payante, c'est une alternative économiquement bien plus raisonnable aux bases bibliographiques comme Electre, par exemple. Nous restons sur des informations simples, mais qui fonctionnent. »

Source : Actualitté

 
Javascript is required to view this map.
Partager