Consultation publique pour la retraite

« Il s’agit de créer un système universel où 1 euro cotisé donne les mêmes droits », rappelle dans un communiqué le haut-commissaire à la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye, qui se dit « persuadé qu’un sujet d’une telle ampleur nécessite une large consultation citoyenne ».

Sur Internet ou dans des « ateliers participatifs », les Français sont invités à réfléchir pendant six mois à la future réforme des retraites, dans le cadre d’une « consultation citoyenne » lancée jeudi 31 mai par le gouvernement. Vous pouvez participer sur la plateforme dédiée.

Cette plateforme sera ouverte jusqu'au 25 octobre, une cartographie des arguments et une synthèse des débats seront rendues publiques le 29 novembre. L’ensemble des contributions recueillies sur la plateforme seront remises à un atelier citoyen organisé par la direction interministérielle de la transformation publique (DITP) et la Commission nationale du débat public (CNDP, et qui se réunira les 17 et 18 novembre et les 1er et 2 décembre..

A l’issue de ce dispositif de participation, le Haut-Commissaire à la réforme des retraites rendra compte des résultats de la consulation citoyenne. Il indiquera clairement dans ses préconisations celles qui auront largement été portées par les citoyens et suivra leur mise en œuvre tout au long du processus de réforme.

 

 
Partager