Chabname Zariab, lauréate du PML 2012

 

Chabname ZARIAB, Prix Méditerranée des lycéens 2012

 
1 241 lycéens ont apporté leur suffrage pour élire le lauréat du Prix Méditerranée des Lycéens 2012. Il s’agit de Chabname Zariâb, pour son ouvrage Le Pianiste Afghan, paru aux Editions de l’Aube.
 
Le Prix Méditerranée des Lycéens 2012 est organisé par la Région Languedoc-Roussillon, en partenariat avec le Centre Méditerranéen de Littérature et Languedoc-Roussillon livre et lecture, le Rectorat et le Centre Régional de Documentation Pédagogique de l'Académie de Montpellier. Il a pour but de promouvoir la lecture en milieu scolaire, en permettant aux élèves de classe de seconde, sans exclusivité géographique ou sociale, de découvrir la littérature contemporaine, à travers des auteurs de premier roman.
 
Cette année, 1 560 élèves représentant 51 lycées étaient inscrits au Prix Méditerranée. 1 241 lycéens ont voté, soit 79,6 %. Ils sont 535 à avoir choisi Le Pianiste Afghan parmi les cinq romans en compétition, soit 43 % des votants.
 
Une série de rencontres sont proposées dans les différents départements, afin de mieux connaître l’auteur qui dédicacera son livre. Les lycéens pourront ainsi poser des questions à Chabname Zariâb sur son écriture, sa vie et sur le thème de son livre :
  • le mercredi 9 mai au lycée Jean-Baptiste Dumas à Alès, à 9h15 et 10h30, pour les lycéens du Gard et de Lozère,
  • le jeudi 10 mai à l'Hôtel de Région à Montpellier, à 9h15, 10h30 et 14h15 pour les lycéens de l’Hérault,
  • le vendredi 11 mai au Conseil général des Pyrénées-Orientales (salle Canigou) à Perpignan, à 9h15, 10h30 et 14h15 pour les lycéens de l’Aude et des Pyrénées-Orientales.
 
Chabname Zariâb sera également présente le vendredi 1er juin à 14h30, sur la Comédie du Livre à Montpellier.
 
La Région consacre un budget de 1,5 M€ à son programme de développement du livre et de la lecture, pour favoriser l’éducation artistique et culturelle des jeunes.
 
Née en 1982 à Kaboul, Chabname Zariâb a quitté la capitale afghane avec sa famille pour s’installer en 1991 à Montpellier. Elle y a passé ses années de collège et de lycée avant de rejoindre Paris pour y faire ses études supérieures. Elle vit toujours à Paris où elle partage son temps entre cinéma et littérature. Le Pianiste Afghan est son premier «autoroman».
 
« Kaboul gémit sous les détonations. Moi je gémis devant l’écran de notre télévision. J’ai six ans et je supplie Gédéon, le caneton. […] Kaboul gémit sous les explosions. Maman nous cloue, ma soeur et moi, devant la télévision en haussant le son. »
 
Mêlant imperceptiblement réalité et fiction, Chabname Zariâb nous raconte son enfance de Kaboul à la France, terre d’accueil pour la petite fille accompagnée de sa mère et de sa soeur aînée. Mais Milad sera le plus fort : la petite fille devenue grande rentre à Kaboul pour y chercher son «amoureux». Qu’est donc devenu le valeureux chevalier aux doigts de pianiste qui s’est jeté sur elle pour la protéger de la bombe ?
 

 

 
Partager