Appel à contribution d'Écriv’E.N. été 2017

Écriv’E.N.

Écriv’E.N. est une aventure éditoriale imaginée en 2014 par l’académie de Montpellier sous l’impulsion de l’Inspection pédagogique régionale des lettres et de la Délégation académique à l’éducation artistique et culturelle (D.A.A. C).

Écriv’E.N. propose à tous les membres adultes de l’Éducation nationale de partager leurs créations littéraires avec des lecteurs, l’objectif étant de leur offrir un espace de création artistique en dépassant les frontières habituelles des fonctions, disciplines, générations et origines géographiques.

Nouvel appel à contribution

​Pour cet appel de l’été, deux propositions différentes. Il est possible de choisir l’une ou l’autre de ces propositions mais pour ceux qui auraient du mal à faire un choix, il est aussi possible de rédiger deux textes différents. Ou, pour les plus hardis, de tenter de combiner les deux contraintes !

Proposition 1 : dialogues

... de sourds ou de dupes ; dialogue social ou philosophique ; de bêtes ou de Bohm ; marivaudage ou Diablogues à la Dubillard ; où les mots s’emmêlent comme chez Tardieu. Qui parle ? A qui ? Pourquoi ? Il s’agit de s’effacer derrière des paroles, des conversations, théâtrales ou pas, de donner la parole à des personnages, de laisser l’initiative aux mots. De faire la démonstration du potentiel dynamique du langage lorsqu’il rebondit entre des protagonistes, qu’il brouille les frontières entre écrit et oral. Des mots à la volée, pour mieux communiquer ou pour encore mieux se faire la guerre

Proposition 2 : palimpseste et anamorphose

Des jeux troublants pour perdre le lecteur dans les méandres de traces successives, en partie ou totalement effacées ; des  réalités cachées entre les lignes ; des disparitions et des réapparitions ; des points de vue qui diffractent la réalité. Les textes peuvent  fournir des trames dans lesquelles il serait question de  découvrir des manuscrits anciens, des toiles de maître dissimulées sous des paysages sans valeur, des messages et des symboles. Mais les mots peuvent aussi ouvrir des voies poétiques, des univers en cascades, des mises en abyme, des secrets indicibles, des métaphores obscures... 

Les textes ne dépasseront pas 12 000 signes.

Ils  seront envoyés avant le 30 septembre 2017

Vous joindrez à votre texte l’autorisation de diffusion signée.

Contacts

Frédéric Miquel, IA-IPR de Lettres, Frederic.Miquel@ac-montpellier.fr
Michèle Bartolini, Déléguée académique à l’éducation artistique et culturelle, Michele.Bartolini@ac-montpellier.fr
Marie Gola, Chargée de mission DAAC, Marie-Hele.Gola@ac-montpellier.fr

 
Partager