CROUZET THIERRY


18 rue des Trimarans
34540 BALARUC-LES-BAINS
Email : tc@tcrouzet.com
Site internet : blog.tcrouzet.com
Activité : Auteur
Genre(s) : Roman, nouvelle, Science-fiction, Sciences et techniques
Biographie :
Après la publication en 2006 du Peuple des connecteurs, je me suis retrouvé malgré moi engagé en politique. Je croyais avoir écrit un livre scientifique, il fut rangé en sociologie. Depuis, je reviens sur les idées développées dans ce manifeste, avançant grâce à mes lecteurs dans des directions que je n’avais jamais explorées. Le cinquième pouvoir et L’alternative nomade développent mes investigations. Ce travail théorique a fini par m’épuiser. En avril 2011, J’ai débranché pour me retrouver.
Adolescent, j’ai joué avec tout ce qui était électronique, me passionnant pour les premiers micros. De formation, je suis joueur de jeu de rôle, accessoirement ingénieur en micro-électronique. Pour mon premier job en 1988, j’ai été développeur, puis je suis vite devenu journaliste, co-créant quelque temps plus tard PC Expert et PC Direct. En parallèle, j’ai écrit des romans, des essais et des carnets de voyage. Je me suis initié à l’histoire de l’art et à la philosophie. J’ai fini par devenir un expert de rien et je revendique cet éclectisme.
Quand j’étais journaliste, j’ai souffert de manquer de temps. Quand j’ai quitté la presse en 1994, j’ai juré de tout faire pour avoir du temps devant moi. J’ai alors eu la chance d’écrire plus de vingt livres de vulgarisation informatique, vendus à plus de 300 000 exemplaires, ce qui m’a permis de financer mon dilettantisme. Aujourd’hui, j’ai choisi de dépenser peu pour continuer à écrire, des essais autant que des aventures plus divertissantes comme Croisade ou plus littéraires comme J’ai eu l’idée.
Après avoir vécu douze ans à Paris, quatre à Londres, encore un an à Paris, je suis retourné vivre dans le Midi, à Balaruc les Bains, sur les bords de l’étang de Thau. Je suis né le 21 juillet 1963 et je suis marié avec Isabelle. Nous avons deux fils, Timothée est né le 25 mars 2005 et Émile le 3 mai 2007.

Crédits photographiques : DR.

Bibliographie non exhaustive :
Résistants, éd. Bragelonne, 2017 (roman policier).
Guide des meilleurs sites web poche, coauteur Rémi Pécheral, éd. Microsoft Press, 2016 (document).
La mécanique du texte, éd. Publie.net, 2015 (essai).
L'amuse-bouche, éd. Le pas d'oiseau, 2014 (document).
Histoire humoristique de la cuisine, coauteur Frédéric Vivas, éd. Le pas d'oiseau, 2014 (document).
Eratosthène, éd. L'Age d'homme, 2014 (roman).
Le geste qui sauve des millions de vies, peut-être la vôtre, éd. L'Age d'homme, 2014 (document).
Journal d'une lycéenne sous l'Occupation : Toulouse, 1943-1945 d'Aline Dupuy, avec la collaboration de Thierry Crouzet, Frédéric Vivas, éd. Le pas d'oiseau, 2013 (témoignage).
La quatrième théorie, éd. Fayard, 2013 (roman).
J'ai débranché, éd. Fayard, 2012 (essai).
Ya Basta, éd. Publie.net, 2011, éd. Publie papier, 2012 (essai).
Bit, Sex and Bug, éd. Publie.net, 2011 (roman).
L'édition interdite, éd. Numériklivres, 2011 (essai).
L'alternative nomade, éd. Publie.net, 2010, éd. Publie papier, 2012 (essai).
J'ai eu l'idée, éd. Publie.net, 2010, éd. Publie papier, 2012 (essai).
La stratégie du Cyborg, éd. 40K, 2010 (essai).
La tune dans le caniveau, éd. Lacoop, 2010 (roman).
Le cinquième pouvoir, éd. Bourin, 2007 (essai).
Le peuple des connecteurs, éd. Bourin, 2006, 2012 (essai).

Extrait :
Aux premières gelées, les étourneaux s’amassent en nuées charbonneuses et volent plein sud, poussés par le vent brumeux. Ils filent au-dessus des forêts germaniques, s’allongent en panache le long des fleuves Rhin et Rhône, s’éparpillent la nuit tombée dans les pinèdes de la péninsule italique. Au matin, ils enjambent le détroit de Messine et des remparts de Syracuse, puis se jettent à la verticale de la mer intérieure. Lorsqu’ils atteignent Carthage la rouge, ils s’échevèlent vers l’ouest et la Maurétanie, vers l’est et la Lybie où ils s’abattent sur les champs de fenouils, vastes damiers striant la plaine littorale entre le port d’Apollonia et les contreforts des montagnes vertes.
Debout à la proue de sa terrasse, Aglaos observe les ondes noires danser dans la lumière du couchant. Il a ordonné aux esclaves de courir les plantations. Ils agitent à bout de bras des torches et lancent des cris qui ne suffisent pas à épouvanter les passereaux affamés. Au sommet de l’acropole de marbre blanc, rassemblés sur le parvis du temple de Déméter et Perséphone, les prêtres hululent des mélopées inutiles et sacrifient en vain des brassées de myrte. Aglaos se contente de sourire avec fatalité.

41 ouvrages sont rattachés à cet auteur.
Voir toutes les publications de cet auteur