BAUMIÉ BRIGITTE


1, avenue de Castries
34820 TEYRAN
Tél : 04.67.59.09.21
Email : brigitte.baumie@wanadoo.fr
Activité : Auteur, Traducteur
Genre(s) : Conte, Poésie, Roman, nouvelle
Animations : Atelier d'écriture, Lecture
Biographie :
Née en 1958, musicienne et écrivain, Brigitte Baumié mène en parallèle la pratique de la composition électroacoustique et l'écriture poétique. Elle anime des ateliers de lecture et d’écriture pour tous les publics.
Elle travaille à la diffusion de la culture poétique auprès des personnes sourdes et anime des ateliers de création poétique en français et langue des signes. Elle collabore à la traduction de créations poétiques de la LSF vers le français et a mis en place avec l'association Arts Résonances, qu’elle anime avec Michel Thion, poète, un groupe de recherche sur la traduction et la création de la poésie dans les langues signées.
Elle participe au festival Voix Vives, à Sète, pour l’animation d’une scène où les poètes sont traduits en LSF.
Elle a créé plusieurs spectacles poésie et musique, collaboré à la réalisation des "films dessinés" à Kyôto et Sans l'ombre d'un doute de Pierre Duba et a réalisé la "mise en sons" de à Kyôto.
Elle vit dans l'Hérault.

Crédits photographiques : Lydie Mayaffre

Bibliographie non exhaustive :
Etats de la neige, gravures de Philippe Tardy, éd. Color gang, 2011 (poésie).
J'ai tué, ça existe pas, éd. Color gang, 2010 (poésie).
La traversée des abandons, illustrations Pierre Duba, éd. 6 pieds sous terre, 2007 (BD).

Extrait :
Hurle plus fort n’entend pas assez bien
Parce que la chaise est posée à cet endroit-là pas un autre
Pas rangée
Pas bougée
Blanc sale
Hurle plus fort que la chaise
Plus fort que le bras de la chaise
Que le carrelage
Hurle et grince et triture et emmagasine pour recracher
pourquoi pas
Pourquoi pas hurler avec la chaise sale et le papier blanc et lui qui est quelque part et qui dit
Lâche-toi
et il n’y a rien
et lui quelque part
peut-être travaille
peut-être dort
peut-être veille
… que c’est la limite quelle limite qu’on impose qu’on s’impose qu’il faut tenir et lâcher de l’autre part et pas hurler s’il te plait pas hurler comme ça
soit rassurante
marche clair sur le chemin
accompagne
pas hurler
pas dormir
pas lâcher mais lâcher quand même parce que si tu veux être toi
si être quoi
lui
sans question
lui comme ça dans l’instant pas plus pas moins juste ça
sans les comptes ni les jugements ni les remords ni
juste lui libre et libre aussi et ne hurle pas en claquant la porte
et qui empêche de hurler et d’écraser la fleur les pétales dans la main qui poissent
est-ce que ça tache ?
rouge qui devient violet malaxé gris
ça ne sent rien
juste poisseux collant un peu
jus essuyé trace sur les doigts morceaux de pétales collés comme des plaies
mains maquillés
maladie
n’est pas lui
dans la fleur écrasée
2 ouvrages sont rattachés à cet auteur.
Voir toutes les publications de cet auteur